En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR841-ALEVRE-024 - Ingénieur d'étude H/F, analyse et édition électronique de sources anciennes

Ingénieur d'étude H/F, analyse et édition électronique de sources anciennes


Date Limite Candidature : lundi 30 mai 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UPR841-ALEVRE-024
Lieu de travail : AUBERVILLIERS
Date de publication : lundi 9 mai 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 14 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2172 et 2769 euros bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+4
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Dans le cadre de l'EquipEx+ Biblissima+, « Observatoire des cultures écrites anciennes, de l'argile à l'imprimé » (2021-2029), en lien étroit avec le projet "Le Paris bénédictin du XVIIe siècle, carrefour de l'Europe savante" ("Paris bénédictin"), financé par le programme "Émergence(s)" de la Ville de Paris (2020-2023), l'IRHT (CNRS) propose un CDD de 14 mois pour la préparation de l'édition électronique en TEI des correspondances des Bénédictins de la Congrégation de Saint-Maur (XVIIe-XVIIIe siècle).
À côté de cet axe majeur, le CDD inclura aussi la révision des matériaux préparatoires pour une base de données des reliures médiévales françaises, à réaliser d'après la publication du catalogue par D. Gid et M.-P. Laffitte, Les reliures à plaques francaises, Brepols, 1997 (Bibliologia 15)

Activités

L'IE recruté sera en charge de l'édition des correspondances mauristes en XML-TEI, en vue de leur intégration dans la collection électronique d'éditions de sources Telma.
Le travail comprend un nettoyage et une mise à jour des transcriptions existantes (publiées et non publiées), ainsi que l'édition de documents inédits.
Les missions comprennent aussi la participation à la création d'un environnement de balisage des correspondances savantes en XML-TEI.
L'IE sera aussi chargé de revoir la documentation disponible sur les reliures (notamment les frottis possédés par l'IRHT et les catalogues des manuscrits concernés), afin de mettre à jour les données et de préparer leur mise en ligne sur la base Bibale.

Compétences

Les tâches qui reviendront à l'IE exigent :
– une bonne connaissance du contexte historique et culturel des travaux des bénédictins des XVIIe et XVIIIe siècles,
– des compétences en matière de déchiffrement des documents anciens, dont une bonne maîtrise des langues utilisées dans le corpus (français, latin, italien)
– une aisance avec des outils tels que les environnements d'édition en XML-TEI,
– des capacités d'abstraction et modélisation, de façon à être force de proposition pour la création d'un environnement de balisage des correspondances savantes en XML-TEI,
– le goût pour le travail en équipe, et une aptitude à la collaboration interdisciplinaire, notamment avec des ingénieurs en humanités numériques ou des informaticiens
– de bonnes connaissances en codicologie et en histoire des manuscrits

Contexte de travail

Le travail s'effectuera au sein de l'équipe de la Section de codicologie, d'histoire des bibliothèques et d'héraldique de l'IRHT, composée de quatre membres (2CR et 2IR). L'Institut de recherche et d'histoire des textes (IRHT-CNRS) est une Unité propre du CNRS rattachée à l'InSHS qui se consacre à l'étude du manuscrit médiéval et à la transmission des textes anciens (irht.cnrs.fr). L'EquipEx+ Biblissima+, « Observatoire des cultures écrites anciennes, de l'argile à l'imprimé », dirigé par Anne-Marie Turcan-Verkerk, a une durée de 8 ans (2021-2029), et réalise, au sein de son cluster 5b, un Atelier d'édition et d'annotation de sources anciennes qui explore la diversité des typologies de sources textuelles, crée des environnements adaptés à chaque type de source, et mène la réflexion sur la mutualisation des outils d'encodage. Le projet "Le Paris bénédictin", dirigé par Jérémy Delmulle, a une durée de 4 ans (2020-2023) et est financé par la Ville de Paris.

Le temps de travail est au CNRS de 38h30 / semaine.

On en parle sur Twitter !