En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR8001-SARPEC-007 - H/F Chercheur en dépôt ALD d'oxyde de ruthenium pour micro-supercondensateurs

H/F Chercheur en dépôt ALD d'oxyde de ruthenium pour micro-supercondensateurs

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 25 janvier 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR8001-SARPEC-007
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : lundi 4 janvier 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 15 avril 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2 648 et 3 054 € brut mensuel selon expérience.
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Avec le développement des systèmes électroniques embarqués se pose la question de la miniaturisation des dispositifs de stockage d'énergie. De nos jours, cette fonction est principalement assurée par des micro-batteries. Ces composants possèdent cependant une faible puissance et une durée de vie limitée. Les “micro-supercondensateurs” sur puce permettraient de s'affranchir de ces limitations, mais ils ne sont aujourd'hui qu'au stade de la recherche universitaire avec des densités d'énergie bien inférieures à celles des micro-batteries.
Dans le cadre d'un projet ERC, nous recherchons à augmenter la capacité (et donc l'énergie) surfacique des électrodes de micro-supercondensateurs en déposant une couche conforme d'oxyde de ruthénium hydraté (RuOx.nH2O, le matériau actif) par ALD (Atomic Layer Deposition) sur un collecteur de courant métallique extrêmement poreux préparé par électrochimie.

Activités

Le travail du candidat consistera à :
- prendre en charge le nouvel équipement ALD Sentech du LAAS,
- explorer les paramètres de dépôt ALD d'oxyde de ruthenium RuOx et d'oxyde de ruthenium hydraté RuOx.nH2O de différentes stochiométries,
- effectuer l'oxydation électrochimique du Ru métallique,
- effectuer des caractérisations physico-chimiques et électrochimiques des couches déposées sur différents substrats poreux,
- réaliser un composant ou prototype complet.

Compétences

Nous recherchons un(e) candidat(e) ayant :
- une solide expérience en ALD et en électrochimie (tous deux obligatoires).
- une expérience en micro-fabrication en salle blanche serait également appréciée mais n'est pas primordiale.
- la maitrise de l'anglais – écrit et oral – est requise.

Contexte de travail

Le LAAS-CNRS (Laboratoire d'Analyse et d'Architecture des Systèmes) est une unité propre de recherche du CNRS localisé à Toulouse (France). Il est constitué de 577 personnes (chercheurs, ITA et doctorants) et de 26 groupes de recherche répartis dans 8 départements scientifiques. Il bénéficie d'une centrale de technologie de 1600 m2 en salle blanche.

Contraintes et risques

Le candidat devra être autonome et capable de travailler au sein d'un projet ERC pluridisciplinaire impliquant des chercheurs d'horizons très divers.
Les conditions de travail sont celles inhérentes à une salle blanche de type micro-électronique. Compte-tenu de l'activité, les candidats devront être familiarisés avec les risques chimiques.

On en parle sur Twitter !