En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR8001-HUGGRA-003 - Ingénieur-e- transfert au LAAS-CNRS H/F

Ingénieur-e- transfert au LAAS-CNRS H/F


Date Limite Candidature : lundi 4 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UPR8001-HUGGRA-003
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : lundi 13 juin 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 36 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Fixe - Entre 2462 € et 3126 € brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Dans le domaine des micro et nanotechnologies (fabrication et caractérisation)
• Réaliser des actions régulières de prospection vers le monde économique, en lien avec la politique scientifique et la politique de valorisation du CNRS et du LAAS.
• Renforcer les actions de Valorisation/Innovation de la recherche menée au LAAS pour amplifier le nombre et le volume des actions partenariales.
• Valoriser l'expertise scientifique et technique du LAAS.
• Contribuer auprès des services et équipes du LAAS au montage et au suivi des actions partenariales.
• Contribuer à la traduction des problématiques apportées par un industriel en questionnements scientifiques, en lien avec les équipes concernées du LAAS
• Fournir un appui aux entreprises en demande de technologies issues de la recherche.
• Contribuer activement au réseau CNRS (Direction Générale Déléguée à l'Innovation et Institut des sciences de l'ingénierie et des systèmes) des ingénieurs transfert.

Activités

Les activités de l'Ingénieur-e- recruté-e- s'effectueront au LAAS, au sein d'une cellule de valorisation mise en place au laboratoire
Les activités s'inscrivent dans le domaine des micro et nanotechnologies (fabrication et caractérisation) et consistent à :

• Établir et entretenir un lien fort avec les acteurs socio-économiques.
• Recueillir les besoins des partenaires pour identifier des solutions que pourraient apporter le LAAS, et proposer des évolutions de l'offre partenariale du LAAS.
• Renforcer les liens avec d'autres Unités de recherche et Plateformes de l'écosystème pour répondre à des demandes partenariales complexes utilisant les moyens du LAAS; et en complément ceux de ces autres Unités et Plateformes
• Renforcer les interactions de la cellule de valorisation avec les équipes, départements, axes scientifiques et les services techniques en charge des plateformes, afin d'identifier le potentiel partenarial.
• Promouvoir l'offre partenariale du LAAS auprès des acteurs socio-économiques et du monde de l'innovation.
• Accompagner auprès des filiales de valorisation du CNRS et de la SATT le transfert des résultats des recherches appliquées du LAAS vers le monde socio-économique et les acteurs de l'innovation.


• Assurer un reporting de son activité sur un modèle défini par la cellule valorisation pour améliorer la traçabilité des projets, définir des indicateurs, constituer et alimenter un tableau de bord afin de mesurer l'accroissement du volume des contrats et l'implication du LAAS dans les partenariats de recherche et de développement.
• Participer activement à la mise en place et au suivi du déroulement des partenariats.

Compétences

Savoirs :
• Être titulaire d'un diplôme d'ingénieur et/ou doctorat en micro nanofabrication et/ou micro nanoelectronique ; et caractérisations associées.
• Avoir une expérience du travail en laboratoire de recherche dans le domaine de microtechnologies sera un plus
• Avoir une connaissance par la formation ou l'expérience dans un ou plusieurs des domaines suivants : conduite de projet, management de l'innovation, techniques de benchmarking, juridique,
• Avoir une première expérience professionnelle en tant qu'ingénieur technico économique ou ingénieur valorisation dans le domaine des microtechnologies sera un plus.

Savoir-faire :
• Savoir piloter un projet, être force de proposition
• Capacité à travailler en équipe pluridisciplinaire
• Être autonome, capacité d'adaptation et agilité
• Rendre compte de ses activités (reporting)
• Rédiger divers documents (bilan, rapport, synthèse, note…)
• Maîtriser l'anglais technique et scientifique (niveau B2 du cadre européen commun de référence pour les langues).
• Savoir adapter sa communication à des interlocuteurs multiples et variés

Savoir-être :
• Curiosité, polyvalence
• Capacité d'analyse et esprit de synthèse
• Rigueur
• Travailler en équipe et avoir un bon relationnel

Contexte de travail

National
Dans le cadre du Programme CNRS de déploiement d'un réseau d'Ingénieur-e-s-transfert, le LAAS s'est vu attribuer une affectation prioritaire de poste au 1er septembre 2022. Cette affectation et sa mise en œuvre sont liées à l'une des mesures fortes du Contrat d'Objectifs et de Performance, qui vise à développer l'activité de partenariat entre les entreprises et les unités de recherche sous tutelle du CNRS.
Les ingénieur-e-s devront aller au-devant des entreprises pour leur présenter l'éventail des offres de recherche que le CNRS propose, pour identifier les opportunités de projets qui en résultent, et pour contribuer à la négociation des principaux termes d'une telle collaboration.

Au LAAS
En 2022, le LAAS-CNRS comprend 555 personnes, dont 180 chercheurs et enseignants-chercheurs, 226 doctorants et post-doctorants, 99 ITA et BIATSS, 50 CDD chercheurs/ITA et 18 chercheurs affiliés. Les vingt-cinq équipes de recherche du laboratoire se répartissent en six départements scientifiques regroupant quatre disciplines: Automatique, Informatique, Robotique et Micro/nanosciences.
Pour assurer le soutien aux activités de recherche, les ITA et BIATSS sont affectés dans dix services techniques, administratifs, soutien à la recherche et logistiques, placés directement sous l'autorité du directeur. Les recherches menées au LAAS requièrent de puissants moyens expérimentaux et technologiques qui sont mutualisés autour de plates-formes en constante évolution.

Au LAAS les recherches en micro et nanosciences sont menées par 40% de l'effectif du laboratoire. Elles s'appuient plus particulièrement sur la plateforme de micro et nanotechnologies (salle blanche 1600m² composante du réseau Renatech), et la plateforme de caractérisation (1300m²).
Le champ d'activités de l'Ingénieur-e- concernera cette communauté et ces moyens.

Compte tenu de ce champ d'activité le supérieur hiérarchique direct de l'Ingénieur-e- sera Hugues Granier (responsable du service TEAM qui gère la plateforme de micro et nanotechnologies).
Fonctionnellement l'ingénieur-e- sera managé par M. Dilhan adjointe de H. Granier en charge du développement partenarial au sein de la plateforme.
Ce rattachement au service TEAM se doublera de liens formalisés et réguliers au sein de la cellule valorisation qui, outre M Granier et Mme Dilhan, est composée de
 Mohamed Kaâniche : Directeur
 Nathalie Romero-Alias : Responsable administrative
 Laurent Bary : Responsable du service Instrumentation Conception Caractérisation en charge de la plateforme de caractérisation.
 Le/la Responsable du service relations contractuelles et partenariales.
 Hélène Cluzel : Responsable du service gestion financière
 Le/la représentant(e) du Service Partenariat et Valorisation de la DR14 Occitanie Ouest

Des réunions permettront de définir les objectifs, les moyens à mettre en œuvre, un retour d'expérience, un suivi régulier des résultats scientifiques et économiques.

Contraintes et risques

Des déplacements en France et ponctuellement en Europe seront à prévoir

On en parle sur Twitter !