En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR4301-MARPER-046 - Ingénieur(e) biologiste en laboratoire (H/F)

Ingénieur(e) biologiste en laboratoire (H/F)


Date Limite Candidature : mercredi 2 décembre 2020

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR4301-MARPER-046
Lieu de travail : ORLEANS
Date de publication : mardi 27 octobre 2020
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 437 € bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Au sein du Centre de Biophysique Moléculaire (CBM) basé à Orléans et dans le cadre d'un programme de valorisation en lien avec le dispositif public d'investissements en région Centre-Val de Loire C-Valo, Orléans Val de Loire Technopôle ainsi que l'incubateur Le LAB'O Village by CA Orléans, l'ingénieur(e) biologiste sera chargé(e) de l'étude préclinique de molécules chimiques qui visent un récepteur de la sérotonine pour des applications dans le domaine de la douleur.

Activités

• Evaluer l'effet des molécules sur la toxicité, la signalisation cellulaire. Cette démarche exploitera les résultats préliminaires déjà obtenus au laboratoire sur des cellules transfectées.
• Tester l'effet des molécules dans divers tests comportementaux et analyse ex vivo.
• Tester l'activité de ligands du récepteur sur les voies de signalisation associées au récepteur par immunohistochimie sur coupes de cerveau.
• Participer à l'analyse et à la mise en forme des données obtenues (rédaction du cahier de laboratoire, présentation des résultats lors des réunions de suivi).
• Coordonner la mise en œuvre méthodologique du projet en concertation avec le responsable de projet.
• Appliquer et faire appliquer les règles d'hygiène et de sécurité du domaine

Compétences

• Compétence dans les études pharmacologiques et toxicologiques in vitro et in vivo
• Compétence exigée pour la mise en œuvre et suivi d'études comportementales chez la souris; du recueil et traitement de données expérimentales (analyse d'images, tests statistiques).
• Compétences et expériences avérées en biochimie et Biologie Cellulaire
• Connaissance sur la pharmacologie des récepteurs couplés aux protéines G et la physiologie de la douleur souhaités
• Habilitation pour l'expérimentation animale exigée (niveau I) et niveau chirurgie souhaité
• Connaissance des réglementations du domaine en hygiène et sécurité
• Capacité à travailler en équipe, de manière organisée
• Savoir rédiger des rapports et des publications
• Savoir communiquer et gérer les relations avec les interlocuteurs internes et externes
• Compétences linguistiques en anglais : expression et compréhension orales et écrites niveau 2

Contexte de travail

Le CBM (UPR 4301) est une unité propre du CNRS de 140 personnes où plusieurs groupes travaillent en synergie à l'interface entre physique, biologie et chimie.
L'ingénieur(e) biologiste exercera ses activités au sein du groupe de recherche thématique 'Cibles pharmacologiques et biomarqueurs'.
L'ingénieur(e)sera placé(e) sous la responsabilité de la responsable du projet qui co-encadre ce groupe de recherche thématique.
L'ingénieur(e) pourra interagir avec les membres du groupe du co-porteur de ce projet de valorisation qui travaille au sein de l'institut de Chimie Organique et Analytique (UMR 7311 - ICOA).

Informations complémentaires

Pour candidater, envoyer un CV et une lettre de motivation sur « portail emploi.cnrs.fr ».

Date limite de dépôt des candidatures : 17 novembre 2020

On en parle sur Twitter !