En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR3407-ARLVEG-001 - Post-doctorant H/F - Développement expérimental et étude de sources plasma dans des procédés microfluidiques pour la synthèse chimique

Post-doctorant H/F - Développement expérimental et étude de sources plasma dans des procédés microfluidiques pour la synthèse chimique

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 4 février 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR3407-ARLVEG-001
Lieu de travail : VILLETANEUSE
Date de publication : vendredi 14 janvier 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 mars 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2743 et 3161 € bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

La personne recrutée en post-doctorat réalisera des travaux de recherche dans le cadre du projet PLAS4CHEM, financé par l'ANR. Ses activités concerneront le développement et l'étude expérimentale de sources plasmas dans des procédés microfluidiques pour la synthèse chimique.
Le projet PLAS4CHEM repose sur le développement et l'utilisation de réacteurs chimiques microstructurés afin de pouvoir réaliser des réactions de synthèse chimique sans catalyseur et sans solvant grâce à une manipulation précise d'espèces radicalaires. Les réacteurs microstructurés suscitent l'intérêt depuis plusieurs années en raison du niveau de contrôle sans précédent qu'ils peuvent apporter lors de la conduite de réactions chimiques et de la promesse d'une mise à l'échelle rapide obtenue par simple parallélisation. La génération d'un plasma au sein de procédé microfluidique a présenté depuis une dizaine d'années de très nombreux avantages : les plasmas permettent la génération d'espèces de radicaux, de neutres excités, de métastables, de photons, … à pression atmosphérique et température ambiante, et la microfluidique permet de contrôler le transfert de milieu chimique hautement réactif avec une grande précision. Pour réussir à contrôler la réactivité de telles espèces et mener à bien les réactions sélectives, le contrôle précis de la formation des espèces radicalaires et l'extraction rapide du produit est nécessaire.

Activités

L'objectif sera d'étudier les potentialités offertes par différentes sources haute tension afin de permettre la génération de plasma dans des micro-canaux présentant des dimensions caractéristiques d'une centaine de microns, dans des mélanges diphasqiues gaz/liquide. Plusieurs types de sources haute tension, industrielles ou développées au sein du laboratoire, pourront être étudiées: excitation sinusoïdale (10 Hz - 70 kHz), source pulsée nanoseconde, …
Le couplage entre la source haute tension et le micro-réacteur, notamment en termes d'énergie déposée au sein du plasma, sera étudiée en fonction de conditions opératoires, par exemple la composition du gaz et de liquide. Des études expérimentales permettant d'évaluer la température du gaz au centre du plasma seront également menées à bien.

Compétences

Une connaissance expérimentale en termes de génération de plasma à la pression atmosphérique ou dans des liquides est nécessaire afin de mener à bien cette étude.

Contexte de travail

Le travail sera réalisé au Laboratoire des Sciences des Procédés et des Matériaux (LSPM). Dans le cadre du projet PLAS4CHEM, le LSPM travaille en collaboration avec l'équipe Procédés Plasmas Microsystèmes de l'Institut Pierre Gilles de Gennes pour la microfluidique (https://www.institut-pgg.fr/).

Contraintes et risques

Travail avec de la haute tension.

On en parle sur Twitter !