En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR3212-JULQUI-007 - Post-Doc (H/F) - Oxytocin

Post-Doc (H/F) - Oxytocin

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR3212-JULQUI-007
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : lundi 14 septembre 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 4 janvier 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : à partir de 2 675,28€ brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Nous recherchons un-e stagiaire postdoctoral motivé-e dans le laboratoire d'Alexandre Charlet pour travailler sur des projets financés autour des circuits cellulaires sous-jacents à la régulation neuropeptidergique des émotions.

Activités

Nos intérêts de recherche se concentrent sur la modulation des émotions par l'ocytocine, tels la douleur (Eliava et al., Neuron, 2016) ou l'anxiété (Hasan et al., Neuron, 2019), ainsi que les interactions sociales (Tang et al., Nature Neuroscience, 2020). Récemment, nous avons porté un intérêt particulier sur l'implication des astrocytes dans une telle fonction (Wahis et al., biorXive, 2020; subvention ANR GOT). De plus, nous nous intéressons maintenant à l'augmentation du potentiel analgésique de la relaxine (subvention ANR RELAX). Pour aborder ces questions importantes, nous utilisons une combinaison d'électrophysiologie, d'imagerie calcique et de manipulation à base de vecteurs viraux de populations spécifiques neuronales et astrogliales.

Compétences

Les candidat-e-s doivent être indépendant-e-s, motivé-e-s et très enthousiastes, avec une solide expertise en électrophysiologie extracellulaire in vivo, en imagerie calcique in vivo ou ex vivo. Des compétences complémentaires telles que la programmation Python, le patch-clamp ex vivo ou la biologie moléculaire sont les bienvenues.
Le/La candidat-e doit être titulaire d'un doctorat en neurosciences ou dans des disciplines relatives.

Contexte de travail

Notre laboratoire appartient à l'Institut des neurosciences cellulaires et intégratives, à Strasbourg, France. Il fait partie d'un réseau trinational dynamique comprenant des laboratoires français, allemands et suisses. Cette situation exceptionnelle, au centre de l'Europe, offre un environnement de choix aux jeunes scientifiques à travers des formations techniques et théoriques.

Informations complémentaires

Nous recherchons un-e stagiaire postdoctoral motivé-e dans le laboratoire d'Alexandre Charlet pour travailler sur des projets financés autour des circuits cellulaires sous-jacents à la régulation neuropeptidergique des émotions.
Nos intérêts de recherche se concentrent sur la modulation des émotions par l'ocytocine, tels la douleur (Eliava et al., Neuron, 2016) ou l'anxiété (Hasan et al., Neuron, 2019), ainsi que les interactions sociales (Tang et al., Nature Neuroscience, 2020). Récemment, nous avons porté un intérêt particulier sur l'implication des astrocytes dans une telle fonction (Wahis et al., biorXive, 2020; subvention ANR GOT). De plus, nous nous intéressons maintenant à l'augmentation du potentiel analgésique de la relaxine (subvention ANR RELAX). Pour aborder ces questions importantes, nous utilisons une combinaison d'électrophysiologie, d'imagerie calcique et de manipulation à base de vecteurs viraux de populations spécifiques neuronales et astrogliales.
Les candidat-e-s doivent être indépendant-e-s, motivé-e-s et très enthousiastes, avec une solide expertise en électrophysiologie extracellulaire in vivo, en imagerie calcique in vivo ou ex vivo. Des compétences complémentaires telles que la programmation Python, le patch-clamp ex vivo ou la biologie moléculaire sont les bienvenues.
Le/La candidat-e doit être titulaire d'un doctorat en neurosciences ou dans des disciplines relatives.
Notre laboratoire appartient à l'Institut des neurosciences cellulaires et intégratives, à Strasbourg, France. Il fait partie d'un réseau trinational dynamique comprenant des laboratoires français, allemands et suisses. Cette situation exceptionnelle, au centre de l'Europe, offre un environnement de choix aux jeunes scientifiques à travers des formations techniques et théoriques.

On en parle sur Twitter !