En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR3079-ENCRAY-003 - Ingénieur H/F, Caractérisation de batteries Li-ion

Ingénieur H/F, Caractérisation de batteries Li-ion


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR3079-ENCRAY-003
Lieu de travail : ORLEANS
Date de publication : mercredi 30 janvier 2019
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 15 mars 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2077 et 2648 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+3
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

AU CNRS - Laboratoire "Conditions Extrêmes et Matériaux : Haute température et irradiation d'Orléans - CEMHTI (UPR 3079), l'équipe POR2E "Nanoporeux pour l'énergie et l'environnement" recrute un(e) ingénieur(e) dans le domaine du stockage électrochimique de l'énergie.

Activités

L'objectif principal de ce projet consiste à développer un nouveau type de batterie a grande densité d'énergie pour des applications dans les véhicules hybrides, le stockage stationnaire et la gestion de l'énergie. La nouveauté du système sera liée principalement au développement des nouveaux électrolytes. L'optimisation de l'électrolyte permettra d'élargir la tension de travail et en conséquence la densité d'énergie stockée et la durée de vie.


Les activités de l'Ingénieur dans le projet :

- La caractérisation électrochimique et physico-chimique des matériaux fournis par les autres partenaires du projet.
- L'élaboration des cellules électrochimiques avec ces matériaux: Swagelok®, piles-bouton et finalement pouch cells pour implémenter les matériaux optimaux (matériaux d'électrode, électrolyte, séparateur) dans des systèmes proches aux industriels.
- Le développement expérimental des techniques in-situ/operando avancées telles que la RMN, spectrométrie des masses et Raman pour avancer dans la compréhension des performances des matériaux.
- Travail en collaboration avec les membres de l'équipe, échanges et partages de connaissances.
- Rédiger des rapports ou des documents techniques
- Traiter et interpréter les données
- Présenter et valoriser les résultats obtenus

Compétences

- Sciences des matériaux (connaissance approfondie)
- Techniques de caractérisation de matériaux (connaissance approfondie)
- Matériaux sous différentes formes
- Instrumentation et mesure
- Environnement et réseaux professionnels
- Risques professionnels
- Langue anglaise : B1 à B2 (cadre européen commun de référence pour les langues)
- Rédiger des rapports ou des documents techniques
- Utiliser les outils informatiques nécessaires au pilotage des appareils et aux traitements des données
- Élaborer une méthode scientifique
- Prendre en compte la validité et les limites de la méthode de caractérisation utilisée
- Appliquer les règles d'hygiène et de sécurité
- Travailler en équipe
- Communiquer avec des experts de son domaine
- Élaborer un cahier des charges technique


- Un Master II en science des matériaux/électrochimie et en particulier dans le domaine du stockage électrochimique de l'énergie serait apprécié.

Contexte de travail

De nos jours, l'amélioration de la gestion de l'énergie est un enjeu primordial pour réduire la consommation de combustibles fossiles et l'émission de CO2. Les systèmes de stockage électrochimique de l'énergie prennent une partie importante dans cette stratégie car ils sont capables de récupérer l'énergie perdue pour ensuite la rendre sur demande. Deux types de systèmes de stockage d'énergie sont disponibles : les batteries et les condensateurs à double couche électrique (EDLC). Les batteries délivrent une densité d'énergie élevée mais la densité en puissance reste faible. Les EDLCs constituent le système le plus adapté pour des applications à puissance élevée mais sa densité d'énergie est souvent faible.

Le CEMHTI est une unité propre de recherche du CNRS répartie sur deux sites proches (Haute température et Cyclotron) et regroupant environ 100 personnes.

Le laboratoire développe des expertises et des outils originaux sur le plan national et international pour étudier notamment in situ les propriétés physico-chimiques des matériaux en conditions extrêmes.

L'ingénieur(e)sera basé(e) sur le site haute température du laboratoire et intégrera l'équipe "Nanoporeux pour l'énergie et l'environnement" et sera rattaché()e au responsable de l'équipe.


Le projet est une collaboration entre deux laboratoires de recherche et deux industriels. Une des principales taches du projet sera la sélection des matériaux d'électrode et des électrolytes permettant des valeurs de densité d'énergie et de durée de vie satisfaisant le cahier des charges imposé par l'industriel impliqué dans le domaine des batteries.

On en parle sur Twitter !