En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR3079-EMMDEB-001 - Chercheur en Imagerie RMN H/F

Chercheur en Imagerie RMN H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR3079-EMMDEB-001
Lieu de travail : ORLEANS
Date de publication : jeudi 2 mai 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Rémunération de 2617 € brute mensuelle
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Au CNRS, au laboratoire CEMHTI (conditions Extrêmes et Matériaux : Haute Température et irradiation) à ORLEANS, les équipes "Matériaux et Résonance : conception, caractérisation et applications" et "(vitro)-céramiques transparentes et céramiques réfractaires" recrutent un/une chercheur(se) afin de travailler sur l'étude expérimentale du suivi d'imprégnation des matériaux poreux en utilisant la technique d'imagerie par résonance magnétique combinée à la mesure de temps de relaxation.

Activités

Les activités de la personne recrutée seront :
• Préparation des échantillons
• Validation du dispositif expérimental d'imprégnation adapté à la technique IRM
• Mener les expériences d'imprégnation
• Exploiter les résultats, i.e. déterminer le front d'imprégnation et la distribution de la porosité en fonction de la position dans le front
• Traitement et interprétation des données
• Présentation et valorisation des résultats obtenus (rapports, publications, talks)
• Travail en collaboration avec les membres de l'équipe, échange et partage de connaissances.

Compétences

Il est attendu pour le candidat d'avoir :
• Thèse récente (< 2 ans)
• Compétence en recherche attestée par au moins une publication en premier ou deuxième auteur en lien avec les activités du projet
• Expérimentateur en imagerie par résonance magnétique
• Connaissances souhaitées dans la caractérisation des milieux poreux par analyse des mesures des temps de relaxation (maitrise de l'inversion de Laplace)
• Connaissances générales sur les matériaux poreux et leurs techniques de caractérisation
• Goût pour le développement expérimental et la méthodologie RMN
• Capacité à travailler en équipe sur des projets pluridisciplinaires (science des matériaux, physique), autonomie
• Capacité organisationnelle
• Capacité à apprendre et à développer ses compétences
• Respecter les règles d'hygiène et sécurité liées au domaine
• Maitrise de l'anglais lu, écrit et parlé
• Planification et mise en œuvre de travaux de recherche dans des délais définis
• Valorisation des résultats de la recherche par des présentations orales et écrites

Contexte de travail

Le CEMHTI est une unité propre de recherche du CNRS répartie sur deux sites proches (Haute Température et Cyclotron) et regroupant environ 100 personnes.
Le laboratoire développe des expertises et des outils originaux sur le plan national et international pour étudier notamment in situ les propriétés physico-chimiques des matériaux en conditions extrêmes.

Le/La chercheur(se) sera basé(e) sur le site haute température du laboratoire, intégrera l'équipe Matériaux et Résonances : conception, caractérisation et applications et sera rattaché(e) au responsable de l'équipe.

Son activité s'inscrira dans un axe de recherche commun à cette équipe et à l'équipe (vitro)-céramiques transparentes et céramiques réfractaires et qui porte sur le développement de l'IRM pour le suivi in situ des phénomènes capillaires.

date limite de candidature: 15 mai 2019

Contraintes et risques

Des déplacements de courte durée (1 à 2 semaines) pourront être nécessaires.

On en parle sur Twitter !