En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR2940-LAUBOY-004 - Post-doctorat : Résonateurs nanomécaniques refroidis passivement à l'état fondamental quantique (H/F)

Post-doctorat : Résonateurs nanomécaniques refroidis passivement à l'état fondamental quantique (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 14 décembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR2940-LAUBOY-004
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : mardi 23 novembre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 mars 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2663 € et 3783 € selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Nous avons récemment refroidi un résonateur nanomécanique à des températures inférieures au mK uniquement par un bon couplage thermique avec le réfrigérateur, c'est-à-dire par refroidissement passif. Contrairement aux techniques de refroidissement optomécaniques utilisées par de nombreuses autres équipes, notre technique refroidit le bain de phonons de la structure vibrante ainsi que les excitations de faible énergie résultant du désordre à l'échelle atomique dans la structure. En conséquence, le mode mécanique à 15 MHz atteint son état fondamental quantique. Nous allons maintenant appliquer cette technologie pour étudier la physique fondamentale, y compris les modèles d'effondrement de la fonction d'onde, la thermodynamique quantique et la nature des excitations de basse énergie qui dominent le comportement des solides amorphes à basse température. En plus des préoccupations fondamentales, ce dernier sujet a des applications pratiques compte tenu de l'importance de l'effet tunnel des systèmes à deux niveaux pour l'amortissement des résonateurs nanomécaniques et la décohérence des qubits
supraconducteurs.

Activités

Ces expériences sont réalisées sur notre cryostat de désaimantation nucléaire atteignant des températures inférieures au mK et deux réfrigérateurs à dilution "dry". Notre combinaison de mesures optomécaniques micro-ondes avec des températures inférieures au mK est une capacité unique. Notre groupe développe également un réfrigérateur à désaimantation nucléaire continue, qui nous permettra de maintenir indéfiniment des températures inférieures au mK dans un système sans cryogène. Les activités du postdoc incluront l'installation et les tests d'un "travelling wave parametric amplifier", ce qui améliorera grandement la sensibilité de nos mesures; mesure des dispositifs optomécaniques à très basses températures ; éventuellement nanofabrication ; et l'analyse des données.

Compétences

Cryogénie, acquisition automatisée de données, technologie du vide, travail en salle blanche, SEM, FIB, lithographie UV et e-beam, Labview, anglais courant.

Contexte de travail

L'Institut Néel, UPR 2940 du CNRS, est un laboratoire de recherche en physique de la matière condensée situé à Grenoble qui dispose d'un effectif de 460 personnes dont 175 chercheurs et chercheurs enseignants. Installée sur 20 000 m2, l'activité de recherche de l'Institut Néel est centrée sur la recherche fondamentale en physique de la matière condensée avec des incursions dans les domaines de la chimie, l'ingénierie et les sciences du vivant. L'Institut NEEL possède une expertise technologique du plus haut niveau fortement intriquée avec les projets de recherche. Son activité principalement expérimentale s'appuie sur de fortes compétences transversales en physique théorique analytique et numérique.
Equipe d'accueil: Ultra-basses températures du MCBT-Institut Néel

Contraintes et risques

Les principaux risques sont liés aux fluides cryogéniques.

On en parle sur Twitter !