En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR2940-LAUBOY-002 - Postdoc : Forces analytiques dans l'état excité dans le formalisme à N-corps Bethe-Salpeter (H/F)

Postdoc : Forces analytiques dans l'état excité dans le formalisme à N-corps Bethe-Salpeter (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 4 octobre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR2940-LAUBOY-002
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : lundi 13 septembre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 décembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2663 € et 3783 € selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le ou la postdoctorant(e) sera associé(e) au développement et à l'implementation (code Fiesta) du calcul des forces dans l'état excité de systèmes moléculaires dans le cadre du formalisme Bethe-Salpeter, en adaptant des techniques déjà connues en DFT dépendent du temps. Ce projet s'inscrit dans le cadre de l'ANR BSE-forces.

Activités

Le ou la postdoctorant(e) sera en charge de : - l'adaptation au formalisme Bethe-Salpeter de la méthodologie de calcul des forces dans l'état excité déjà bien documentée dans le cadre de la DFT dépendent du temp, et – l'implementation du formalisme résultant dans le code FIESTA (http://perso.neel.cnrs.fr/xavier.blase/fiesta/). Ces deux tâches seront accomplies avec l'aide des principaux développeurs du code (X. Blase et I. Duchemin).

Compétences

Le ou la postdoctorant(e) aura idéalement une bonne connaissance de la mécanique quantique et des formalismes ab initio (par exemple TD-DFT, formalisms de perturbation à N-corps, etc.) avec un parcours de physicien ou de chimiste quanticien, et un goût prononcé pour l'implémentation dans un code déjà bien développé (code C++/MPI).

Contexte de travail

Le ou la postdoctorant(e) rejoindra l'équipe Théorie de la Matière Condensée (12 permanents et 8 doctorants/postdoctorants) à l'Institut Néel avec une composante « ab initio » de quatre chercheurs au CNRS. Le projet implique de façon plus large le CEA Grenoble (Dr. Ivan Duchemin) et Prof. Denis Jacquemin à Nantes pour les applications. Un jeune doctorant de l'équipe d'accueil est également associé au projet.

Contraintes et risques

Le projet étant théorique (développements analytiques et numériques), il n'y a pas de risques particuliers.

On en parle sur Twitter !