En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR2940-FLOPOI-051 - Post-doc sur la Transduction quantique avec une plateforme opto-RF dopée erbium (H/F)

Post-doc sur la Transduction quantique avec une plateforme opto-RF dopée erbium (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 21 mai 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR2940-FLOPOI-051
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : vendredi 30 avril 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Salaire entre 2648 € et 3768 € selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Nous proposons un postdoc à l'Institut Néel dans l'équipe Nanophysique et Semiconducteurs (NPSC).
Dans le cadre du projet ANR « Interfaces microonde spin de terres rares pour le traitement quantique de l'information » MIRESPIN, impliquant l'Institut de Recherche de Chimie Paris et le Service de physique de l'état condensé (CEA-Saclay), nous visons à contrôler des ions de terre-rare faiblement concentrés avec deux objectifs: le contrôle RF d'un spin unique et la transduction de la RF vers l'optique, tous deux impliquent des résonateurs à haut facteur de qualité.
À l'Institut Néel, nous nous concentrons sur la transduction RF - optique grâce à une bonne connaissance des transitions de spin et optiques des cristaux dopés erbium compatibles avec la gamme télécom fibrée. Les conditions expérimentales appropriées (transitions de spin et optiques d'intérêt, orientation du champ magnétique, température…) doivent encore être étudiées pour fournir un convertisseur opto-RF efficace. La conception physique du résonateur avec un effort particulier sur l'amélioration de l'interaction RF sera d'abord mise en œuvre et testée à une température cryogénique modérée (1,5-2K) pour valider cette approche. Cette démonstration de principe sera une base solide pour un fonctionnement à très basse température (10-20 mK).
Le rôle du candidat sera de mener des recherches sur ce projet.

Activités

Le chercheur postdoctoral sera impliqué dans les caractérisations RF ou optiques des échantillons, la conception et la mise en œuvre du résonateur et la nanofabrication pour anticiper l'intégration des circuits RF ou photoniques de prochaine génération.

Compétences

• Doctorat en physique avec moins de 2 ans d'expérience.
• Des compétences expérimentales dans au moins l'un des domaines suivants sont requises :
◦ caractérisations RF ou optiques,
◦ conception et réalisation de résonateurs,
◦ nanofabrication
• Publications liées au domaine,
• Bon niveau en anglais (écrit et oral)
• Esprit d'initiative et d'indépendance

Contexte de travail

L'Institut Néel est l'un des plus grands instituts de recherche nationaux français pour la recherche fondamentale en physique de la matière condensée. L'institut, unité du CNRS, compte environ 300 personnes (160 chercheurs; 140 ingénieurs et techniciens) et est étroitement lié à l'Université Grenoble Alpes. Les principaux thèmes de recherche sont: l'électronique quantique, l'électronique moléculaire ou avec des matériaux à large bande interdite; Magnétisme et spintronique; Photonique, plasmonique et optique non linéaire; Systèmes corrélés, fluides quantiques et supraconductivité; Matériaux: synthèse, structure et propriétés ou fonctionnalisation; Instrumentation.
Le candidat rejoindra l'équipe Nanophysique et Semiconducteurs (NPSC).
Des collaborations actives seront entretenues dans le cadre du projet ANR MIRESPIN avec l'Institut de Recherche de Chimie Paris et le Service de physique de l'état condensé (CEA-Saclay).

Contraintes et risques

Laser

On en parle sur Twitter !