En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR2357-PASGEN-001 - Ingénieur-e biologiste en laboratoire H/F

Ingénieur-e biologiste en laboratoire H/F


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR2357-PASGEN-001
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : mardi 4 décembre 2018
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 6 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2423,47 euros bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 5 à 10 années

Missions

La/le candidat(e) aura pour mission la conception, le développement de méthodologies pour purifier les complexes protéiques associés à AGO1 en contexte normal et de stress.

Activités

- Sélectionner et transformer des plantes
- Extraire et purifier des complexes protéiques
- Analyser des modifications post-traductionnelles (issue de spectrométrie de masse)
- Analyser de la localisation subcellulaire de protéines fluorescentes
- Encadrer des étudiants

Compétences

- Etre en possession d'un doctorat en biologie
- Avoir de fortes compétences en biologie moléculaire et cellulaire
- Avoir des connaissances en biochimie des protéines serait un atout
- Expérience en biologie végétale requise
- Forte motivation
- Travailler en autonomie ainsi qu'en interaction avec les différents membres de l'équipe

Contexte de travail

L'institut d'accueil (Institut de biologie moléculaires des plantes) est localisé à Strasbourg. L'équipe d'accueil s'intéresse aux régulations post-traductionnelles de la protéine ARGAUNOTE1 (AGO1) dans la plante modèle Arabidopsis thaliana.
Elle est constituée d'une dizaine de personnes. Le groupe de travail est constitué de deux chercheurs CNRS, d'un IR, de deux Maître de conférences, de deux post-doc et d'un doctorant.

On en parle sur Twitter !