En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR2357-ANNDUC-001 - Ingénieur de recherche (H/F) en biologie moléculaire

Ingénieur de recherche (H/F) en biologie moléculaire


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR2357-ANNDUC-001
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : vendredi 7 décembre 2018
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : à partir de 2423,47 euros bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

L'ingénieur-e de recherche concevra, développera, adaptera et expérimentera de nouvelles méthodologies de biologie moléculaire pour purifier des organites et des ribosomes.

Activités

- Préparer des mitochondries
- Extraire des ARN et des ribosomes
- Réaliser des clonages
- Purifier des complexes protéiques
- Analyser des données de bioinformatique (spectrométrie de masse, RNA-seq)
- Encadrer des étudiants
- Travailler en autonomie, et en équipe

Compétences

Le/la candidat-e doit :
- posséder un doctorat en biologie
- avoir d'excellentes compétences en biologie moléculaire
- avoir de bonnes connaissances des techniques d'analyse et de purification des ARN, séquençage haut débit, bio-informatique
- avoir des qualités rédactionnelles
- être autonome

Contexte de travail

L'ingénieur-e de recherche recruté-e travaillera à l'Institut de biologie moléculaire des plantes (IBMP) et plus particulièrement au sein de l'équipe "métabolisme et trafic des ARN dans la cellule", composée de 5 personnes permanentes et de 3 doctorants. Une des thématiques de l'équipe est l'étude des mouvements d'ARN dans la cellule, et de la synthèse de protéines associée à certains compartiments cellulaires.
L'ingénieur-e développera des approches innovantes pour étudier l'adressage d'ARNm vers les mitochondries, ainsi que leur traduction in situ. Il/elle explorera les mécanismes de cet adressage et les particularités des ribosomes associés aux mitochondries.
Il/elle sera placé-e sous l'autorité directe du chef de projet, mais travaillera en autonomie.

Contraintes et risques

-

On en parle sur Twitter !