En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR2301-STEDEV-002 - CDD - Ingénieur de recherche H/F en chimie organique : Synthèse et évaluation biologique de composés pour la thérapie anti-cancéreuse radio-activable (H/F)

CDD - Ingénieur de recherche H/F en chimie organique : Synthèse et évaluation biologique de composés pour la thérapie anti-cancéreuse radio-activable (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 24 août 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UPR2301-STEDEV-002
Lieu de travail : GIF SUR YVETTE
Date de publication : mercredi 3 août 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2572-2720€ bruts mensuels selon experience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Dans le cadre d'un projet Labex NanoSaclay/Charm3at (SmartTher : Thérapie anti-cancéreuse radio-activable), un poste d'ingénieur de recherche en chimie organique de 12 mois est disponible. Ce projet, qui va de la synthèse chimique des composés aux évaluations préliminaires in vitro, est centré sur la conception d'anticancéreux activables par les rayonnements ionisants et ciblant les tumeurs pour des applications en radiothérapie/chimiothérapie.
Le candidat intégrera, à l'ICSN, un groupe du département de Chemobiologie composé de 3 chercheurs permanents. Pour les aspects d'évaluation de l'efficacité de ces molécules en physique médicale, le travail sera réalisé avec une équipe de l'ISMO, spécialiste de l'étude de composés anti-cancéreux in cellulo sous irradiation.

Contexte du projet de recherche :
Un patient sur deux souffrant d'un cancer est traité par radiothérapie. Ce traitement est malheureusement à l'origine d'effets secondaires sur les tissus sains environnants et est peu efficace sur les cancers radiorésistants. Des développements récents apportent de nouvelles pistes pour plus d'efficacité comme, la combinaison des rayonnements ionisants à des nano-objets à base d'atomes lourds (Z>50), capables d'amplifier les effets des rayonnements ionisants ou l'utilisation de pro-drogues d'agents cytotoxiques activables par rayonnement.
Nous proposons, dans ce projet, de combiner ces deux dernières stratégies en espérant avoir un effet synergique mais aussi d'améliorer le ciblage des effets chimio et radiotoxiques à la tumeur. Dans cette perspective, nous proposons d'élaborer et de tester des macromolécules multimodales, radio-amplificatrices, capables de cibler des tumeurs, de libérer des agents anticancéreux au niveau de ces tumeurs suite à l'application de rayonnements ionisants. Ces composés radio et chimiothérapeutiques permettront d'amplifier les dommages occasionnés aux cellules cancéreuses tout en en limitant les effets secondaires aux autres cellules saines environnantes. En rupture avec les protocoles conventionnels, ils devraient apporter une avancée pour soigner des cancers difficiles à traiter comme les cancers entourés de tissus sains particulièrement sensibles ou les cancers résistants aux traitements classiques.
A l'interface de la Chimie, de la Physique et de la Médecine, ce projet est interdisciplinaire par nature et nécessite des expertises variées pour réaliser la synthèse/caractérisation des composés chimiques, l'étude de leur toxicité, et leur évaluation biologique pour étudier l'effet synergique associant pro-drogue et radio-amplificateurs.

Activités

Le/la candidat(e) retenu(e) sera en charge de la synthèse et de la caractérisation :
- de composés sensibles au rayons ionisants (caractérisations RMN/LC-MS)
- de ligands peptidiques multi-ancrages préparés sur support solide (SPPS) (caractérisations LC-MS/Maldi)
- des macromolécules finales multimodales (caractérisations LC-MS/Maldi)

Après préparation/caractérisation et optimisation des composés finaux, le candidat les évaluera sur des lignées de cellules tumorales (toxicité (tests MTT), internalisation/localisation dans les cellules tumorales vs cellules saines (ICP-MS et imagerie optique)). L'effet radio-amplificateur et l'effet synergique (radio-amplification et action de la pro-drogue) seront évalués par quantification de la survie clonogénique et comparés à ceux obtenus avec les traitements conventionnels combinés ou pas. La diffusion des macromolécules au sein des tumeurs et l'effet synergique du traitement combiné sera également étudiée (modèles cellulaires en 3D).

Elle/il sera responsable de la rédaction des cahiers de laboratoire/rapports/publications.

Le/la candidat(e) aura besoin d'une solide expérience en chimie organique mais devra également s'adapter à la pluridisciplinarité du projet.

Compétences

Le/la candidat(e) aura un doctorat en chimie organique et des compétences en recherche ayant donné lieu à au moins une publication en tant que premier/deuxième auteur.
Nous recherchons un/une candidat(e) ayant de solides connaissances en synthèse organique, avec une bonne connaissance de la synthèse peptidique et désireux de travailler à l'interface chimie/biologie/médecine pour des applications biomédicales.
Un profil interdisciplinaire chimie/biologie, en particulier avec des compétences en chimie des peptides /pro-drogues sera apprécié.

Le/la candidat(e) devra avoir des capacités d'organisation et une attitude très positive pour travailler en équipe sur des projets multidisciplinaires tout en respectant les règles et les procédures.
Elle/il devrait parler couramment français et anglais.

Contexte de travail

L'Institut de Chimie des Substances Naturelles est une Unité Propre de Recherche du CNRS dont les axes de recherche sont la chimie et la biologie. Il fait partie de l'Université Paris-Saclay qui regroupe, depuis 2015, les établissements de recherche et d'enseignement du sud parisien. L'ICSN est situé sur le campus de Gif-sur-Yvette et compte environ 125 agents dont 76 permanents répartis sur 3 bâtiments. Au sein du Département de Chemobiologie (http://www.icsn.cnrs-gif.fr/spip.php?article1280), l'agent recruté intègrera un groupe constitué de 3 chercheurs et 3 doctorants. Il/elle sera placé(e) sous l'autorité hiérarchique du responsable d'équipe. L'institut bénéficie d'un environnement de travail privilégié pour des activités à l'interface chimie/biologie avec de nombreuses plateformes et équipements (https://icsn.cnrs.fr/plateformes).
L'ISMO (http://www.ismo.universite-paris-saclay.fr/spip.php?rubrique1) est une unité mixte de recherche du CNRS et de l'Université Paris-Saclay, regroupant 159 personnes dont 82 permanents. L'institut constitue un pôle d'excellence dans trois grands domaines scientifiques : la physique moléculaire et ses applications, les nanosciences, la physique pour la biologie. L'équipe Nanomédecine et Biophotonique, impliquée dans ce projet, exerce une activité interdisciplinaire de pointe à l'interface chimie-physique-biologie. Elle bénéficie d'un parc d'équipements important (lasers, spectromètres, faisceaux de particules, microscopes à super-résolution, ligne de lumière en partenariat avec SOLEIL…) et de collaborations pour l'accès à différents types de rayonnements (proton, carbone…).

Contraintes et risques

Les activités du projet seront principalement partagées entre deux laboratoires avec des périodes de synthèse organique à l'ICSN et d'évaluation biologique des composés à l'ISMO qui impliqueront une mobilité géographique entre ces deux laboratoires de l'Université Paris Saclay. Les deux instituts sont situés à environ 2km l'un de l'autre.

Informations complémentaires

Deux lettres de référence et les contacts détaillés devront être fournis.
La date de début est idéalement début janvier 2023.

On en parle sur Twitter !