En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR2301-STEDEV-001 - Chercheur postdoctoral en chimie organique (H/F)

Chercheur postdoctoral en chimie organique (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR2301-STEDEV-001
Lieu de travail : GIF SUR YVETTE
Date de publication : mardi 8 janvier 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 mai 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Salaire net annuel : 25-35k€ selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Dans le cadre d'un projet ANR (SmartNanoCoat : Conception rationnelle de nouveaux polymères polyfonctionnels structurellement contrôlés pour l'habillage de surface de nanoparticules inorganiques pour des applications biomédicales), un poste de chercheur postdoctoral en chimie organique de 12 mois est disponible (renouvelable 6 mois). Ce projet, qui va de la synthèse chimique des polymères aux évaluations préliminaires in vivo, est centré sur l'ingénierie moléculaire de polymères peptidiques pour l'habillage de surface de nanobâtonnets d'or pour des applications biomédicales.
Le candidat intégrera, à l'ICSN, un groupe du département de Chemobiologie composé de 3 chercheurs permanents. Pour les aspects nanoparticules, le travail sera réalisé à l'Institut de Recherche de Chimie Paris (IRCP).

Contexte du projet de recherche :
Dans le cadre de la recherche de nouveaux systèmes innovants et efficaces pour le traitement et la détection de maladies, les NanoParticules (NP) peuvent avoir des atouts majeurs (pharmacocinétique in vivo améliorée, ciblage passif des tissus malades, propriétés physicochimiques intéressantes…). Cependant, bien que de nombreuses NP inorganiques aient été identifiées comme prometteuses depuis les années 90, moins de 10 d'entre elles sont aujourd'hui approuvées en clinique.
Les problèmes de toxicité liés à l'instabilité colloïdale de ces nano-objets dans les milieux biologiques et les difficultés de contrôle/caractérisation de leur fonctionnalisation de surface sont des inconvénients majeurs non résolus qui limitent leur utilisation pour des applications biomédicales.
Pour résoudre ces problèmes, nous proposons le développement de nouveaux polymères multidentates avec une structure parfaitement définie pour « habiller » les NP de manière extrêmement stable et furtive. Dans ce projet, nous explorerons une approche innovante pour concevoir et synthétiser des peptides fonctionnalisés multi-ancrages, avant de valider leur potentiel sur des nanobâtonnets d'or destinés à des applications biomédicales. Cette nouvelle stratégie est modulaire et ajustable, ce qui permet une conception rationnelle du revêtement des NP inorganiques en fonction des propriétés souhaitées.
Les nanobâtonnets d'or sont particulièrement attrayants, en raison de leurs propriétés optiques uniques et de leurs applications potentielles en photoacoustique, hyperthermie ou encore comme radiosensibilisateur...

Activités

Le/la candidat(e) retenu(e) sera en charge de la synthèse et de la caractérisation :
- des acides aminés modifiés en solution (caractérisations RMN/LC-MS)
- des ligands peptidiques multi-ancrages sur support solide (SPPS) (caractérisations LC-MS/Maldi)
- des nanobâtonnets d'or en solution (caractérisations UV-Vis/TEM)
Après préparation et caractérisation des nouveaux ligands, le candidat les évaluera/optimisera sur les nanobâtonnets d'or (caractérisations UV-Vis/TEM/XPS/QCM/AFM) dans des milieux biologiques et sur cellules.

Elle/il sera responsable de la rédaction des cahiers de laboratoire/rapports/publications.

Le/la candidat(e) aura besoin d'une solide expérience en chimie organique mais devra également s'adapter à la pluridisciplinarité du projet.

Compétences

Le/la candidat(e) aura un doctorat en chimie organique et des compétences en recherche ayant donné lieu à au moins une publication en tant que premier/deuxième auteur.
Nous recherchons un candidat ayant de solides connaissances en synthèse organique, avec une bonne connaissance de la synthèse peptidique et désireux de travailler à l'interface chimie/biologie/matériaux pour des applications biomédicales.
Un profil interdisciplinaire, en particulier avec des compétences en chimie des peptides, des nanoparticules et des surfaces sera apprécié.

Le/la candidat(e) devra avoir des capacités d'organisation et une attitude très positive pour travailler en équipe sur des projets multidisciplinaires tout en respectant les règles et les procédures.
Elle/il devrait parler couramment l'anglais (et idéalement aussi le français).

Contexte de travail

Rassemblant environ 200 collaborateurs, l'ICSN est l'institut de chimie du campus CNRS à Gif-sur-Yvette (banlieue sud de Paris). L'institut fait partie de l'Université Paris-Saclay, intégrant 10% de la recherche française. L'ICSN développe des activités de recherche à la frontière entre la chimie et la biologie. Le département de Chemobiologie (http://www.icsn.cnrs-gif.fr/spip.php?article1280) est l'un des quatre départements de l'institut bénéficiant d'un environnement de travail privilégié pour des activités à l'interface chimie/biologie avec de nombreuses plateformes et équipements(http://www.icsn.cnrs-gif.fr/spip.php?rubrique77).
L'IRCP (http://www.ircp.cnrs.fr/spip.php?article93) est une unité mixte de recherche du CNRS et de Chimie ParisTech. L'institut met en avant une recherche intégrée couvrant un large éventail de domaines de la chimie : de la chimie moléculaire à la chimie des matériaux. Il bénéficie de toutes les installations nécessaires pour la chimie, en particulier pour l'évaluation et la caractérisation de nanoparticules (XPS, QCM, TEM, AFM, ICP-MS…).

Contraintes et risques

Les activités du projet seront principalement partagées entre deux laboratoires avec des périodes de synthèse organique à l'ICSN et de préparation/évaluation des nanoparticules d'or à l'IRCP qui impliqueront une mobilité géographique entre ces deux laboratoires (45 minutes en RER).

Informations complémentaires

Deux lettres de référence et les contacts détaillés devront être fournis.
La date de début est flexible avec une préférence pour début septembre 2019.

On en parle sur Twitter !