En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR22-MARKRA-001 - Stage post-doctoral (H/F): De nouveaux additifs pour des batteries Li-Ion plus sûres

Stage post-doctoral (H/F): De nouveaux additifs pour des batteries Li-Ion plus sûres

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR22-MARKRA-001
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : lundi 14 janvier 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 6 mois
Date d'embauche prévue : 1 mars 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2555 Euros brut mensuel
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le post-doc sera en charge d'un projet de physicochimie visant à évaluer le potentiel de certains composés fluorés susceptibles de limiter l'inflammabilité des batteries Li-ion. Les batteries lithium-ion haute énergie sont de nos jours la source d'énergie de choix pour de nombreux dispositifs électroniques portables et les meilleures candidats pour les véhicules électriques.

Activités

Le post-doc effectuera des études expérimentales en vue de modéliser et de contrôler des phénomènes interfaciaux intervenant dans les batteries. Le groupe de MP Krafft à l'Institut Charles Sadron possède une expertise reconnue dans le domaine des composés fluorés, leur comportement aux interfaces et leurs applications.

Compétences

Le candidat devra avoir une expérience de physicochimie de la matière molle et de l'auto-assemblage de molécules fluorées aux interfaces. Plus particulièrement, il devra maitriser les différentes méthodes spécifiques à la préparation et l'étude des films fins interfaciaux. Il devra être familiarisé avec la mise en oeuvre des composés hautement fluorés et maitriser des techniques clef comme la tensiométrie à goutte pendante, la balance de Langmuir, la microscopie à force atomique, la microscopie électronique, y compris sous atmosphère enrichie en fluorocarbure.

Contexte de travail

Le travail sera réalisé à l'Institut Charles Sadron (ICS), un laboratoire propre du CNRS, installé à Strasbourg. Les thématiques de recherche de l'ICS sont dédiées aux systèmes auto-assemblés et aux matériaux polymères.

Contraintes et risques

Le stage ne comporte pas de contraintes ou de risques particuliers, outre les risques liés au travail classique en laboratoire.

On en parle sur Twitter !