En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9199-ANSPER-003 - Postdoc (H/F) - Modélisation de la maladie de Huntington dans les neurones humains : Evaluation comparative de médicaments et d'agents de thérapie génique anti-Huntingtine

Postdoc (H/F) - Modélisation de la maladie de Huntington dans les neurones humains : Evaluation comparative de médicaments et d'agents de thérapie génique anti-Huntingtine

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 4 mars 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR9199-ANSPER-003
Lieu de travail : FONTENAY AUX ROSES
Date de publication : jeudi 11 février 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 avril 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Selon grille CNRS
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Chercheur post-doctoral (H/F), contrat 18 mois pour améliorer et utiliser de nouveaux modèles cellulaires humains afin de modéliser in vitro la perte des fonctions neuronales de la Huntingtine (HTT) dans la maladie de Huntington.

Activités

Notre principal objectif est de comparer l'impact de différentes médicaments anti-HTT et d'agents de thérapie génique sur certaines fonctions neuronales de la protéine HTT. Pour cela, nous utiliserons des neurones dérivés de cellules souches pluripotentes induites humaines issues de patients atteints de la maladie d'Huntington.


Le projet combinera un large éventail d'approches de biologie cellulaire et d'analyses par imagerie. La personne retenue devra :

- Produire différents types de neurones à partir de lignées iPS humaines wt (amplifier, contrôler la qualité, mettre en banque)
- Analyser les différents phénotypes cellulaires, y compris l'activité synaptique ou neuronale des cellules traitées par des médicaments ou des agents
- Analyser et communiquer les résultats obtenus
- Rédiger des articles scientifiques.

Compétences

Le candidat doit être titulaire d'un doctorat en neurosciences.

Elle/Il devra impérativement pouvoir démontrer de compétences établies de la culture et la différenciation neuronale de cellules souches pluripotentes humaines. Il/elle devra être motivé(e) par la recherche biomédicale, autonome, rigoureux(se) et capable de travailler en équipe.
Il/elle devra également avoir une solide expérience en neurobiologie, en biologie cellulaire et/ou en biologie du système nerveux central.

Contexte de travail

Le programme s'inscrit dans le cadre d'un effort de longue date visant à établir et à utiliser des modèles cellulaires de pathologies neurodégénératives à l'aide de cellules souches pluripotentes humaines.Le présent projet se concentre sur la maladie de Huntington. L'équipe à laquelle le candidat se joindra est co-dirigée par le Dr Anselme Perrier. L'équipe fait partie de l'unité CEA/CNRS/Univ Paris Saclay UMR9199 dirigée par le Dr Gilles Bonvento dans le département MIRcen dirigé par le Dr Philippe Hantraye au centre CEA de Fontenay-aux-Roses.

On en parle sur Twitter !