En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9198-NICMIR-001 - Post-doctorant(e) en microbiologie sur la transformation génétique de Staphylococcus aureus(H/F)

Post-doctorant(e) en microbiologie sur la transformation génétique de Staphylococcus aureus(H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR9198-NICMIR-001
Lieu de travail : GIF SUR YVETTE
Date de publication : jeudi 8 août 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Salaire brut mensuel entre 2690€ et 3840€ selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le/la post-doctorant.e sera rattaché.e à l'équipe de Nicolas Mirouze au sein de l'Institut de Biologie Intégrative de la Cellule (I2BC) situé à Gif-sur-Yvette, France.
Il/elle sera en charge de mettre en place des stratégies expérimentales originales en vue de caractériser le processus de transformation génétique permettant le transfert horizontal de gènes chez la bactérie pathogène de l'homme, Staphylococcus aureus.

Activités

- Concevoir des stratégies expérimentales et réaliser des expériences en association étroite avec une équipe fortement collaborative
- Compiler ses résultats dans un cahier de laboratoire
- Entretenir ses connaissances pour le projet au travers d'un suivi régulier de la littérature scientifique
- Interagir avec les autres membres de l'équipe (chercheur, ingénieur et thésard)
- Participer à la formation des étudiants et stagiaires accueillis dans l'équipe

Compétences

Nous recherchons un(e) candidat(e) créatif.ve et fortement motivé(e), possédant :
- un doctorat en Génétique Moléculaire, Biologie Cellulaire ou tout autre domaine proche.
- une excellente pratique expérimentale et de solides connaissances dans le domaine de la microbiologie

Seront considérées comme un plus :
- une expérience dans la manipulation génétique de Staphylococcus aureus
- la maîtrise de diverses techniques de microscopie à épifluorescence et haute résolution, d'analyse d'images et de microfluidique

Capable de travailler de façon autonome et d'être force de proposition, la personne recrutée devra apprécier le travail en collaboration et posséder d'excellentes qualités de communication en Anglais.
La maîtrise orale et écrite de l'anglais est essentielle.

Contexte de travail

L'I2BC est un nouvel institut de recherche de l'Université Paris-Saclay, sur le campus verdoyant et boisé du CNRS à Gif-sur-Yvette, une petite ville de la vallée de Chevreuse située à 45 minutes de train du centre de Paris. L'I2BC héberge 74 équipes de recherche représentant un total de 700 personnes. La recherche à l'I2BC couvre un large éventail de sujets en biologie des génomes, biologie cellulaire, microbiologie, virologie, biochimie et biologie structurale. L'équipe Mirouze est rattachée au département de Microbiologie et bénéficie des services de plateformes performantes en séquençage haut-débit, spectrométrie de masse et imagerie cellulaire.

La jeune équipe d'accueil intitulée 'Transfert horizontal de gènes chez les bactéries pathogènes de l'homme' et dirigée par Nicolas Mirouze (https://www.i2bc.paris-saclay.fr/spip.php?article1464) est composée de 3 personnes, un chercheur, une ingénieure et un thésard. Les différents projets de l'équipe s'articulent autour du transfert horizontal de gènes (THG) chez diverses bactéries modèles à Gram positif.
Pendant l'évolution, la capacité des bactéries à s'adapter aux changements environnementaux a principalement été possible grâce au THG. Le THG, qui peut être défini comme la transmission de matériel génétique entre deux organismes qui n'ont pas de lien de parenté, est un processus important utilisé par les bactéries pour assurer leur plasticité génétique mais aussi l'acquisition de résistances aux antibiotiques. Le THG peut se faire chez les bactéries selon trois principaux mécanismes: la transduction, la conjugaison et la transformation génétique. Ce dernier mécanisme, le seul entièrement contrôlé par la cellule réceptrice, permet la fixation, l'import et la recombinaison dans le chromosome hôte, d'ADN exogène libre dans l'environnement. La transformation génétique est étudiée depuis plus de 80 ans chez plusieurs organismes modèles comme Bacillus subtilis ou Streptococcus pneumoniae, mais de nouvelles bactéries possédant de telles aptitudes sont souvent décrites, et l'une des dernières en date n'est autre que le pathogène humain, Staphylococcus aureus.
Nos différents projets tirent avantage d'approches multi-disciplinaires combinant génétique bactérienne, profilage transcriptionnel, interactions protéines-protéines et imagerie cellulaire haute résolution/microfluidique.

L'équipe d'accueil fournira à la personne recrutée tout le soutien nécessaire pour une période d'au moins 24 mois. Le projet proposé s'inscrit dans le cadre d'un financement ANR 'jeune chercheur'. Il visera plus particulièrement à identifier tous les acteurs impliqués dans la transformation génétique chez le pathogène humain, S. aureus. Il sera également important de caractériser, in vivo, l'organisation spatiale et temporale de l'ensemble de ces acteurs, qui permet à S. aureus d'assurer le THG.

Contraintes et risques

Aucun

On en parle sur Twitter !