En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9198-MIRBET-001 - Post-doc 2 ans (H/F): Transposases domestiquées et leurs partenaires dans les réarrangements programmés du génome

Post-doc 2 ans (H/F): Transposases domestiquées et leurs partenaires dans les réarrangements programmés du génome

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR9198-MIRBET-001
Lieu de travail : GIF SUR YVETTE
Date de publication : vendredi 19 avril 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 juillet 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 32 000 et 47 000 € bruts annuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le/la post-doctorant.e sera rattaché.e à l'équipe de Mireille Bétermier au sein de l'Institut de Biologie Intégrative de la Cellule (I2BC) situé à Gif-sur-Yvette, France.
Il/elle sera en charge de mettre en place des stratégies expérimentales originales en vue de caractériser le complexe protéique responsable de la catalyse de l'élimination programmée d'ADN chez la paramécie et d'étudier son mode d'interaction avec la chromatine.

Activités

- Concevoir des stratégies expérimentales et réaliser des expériences en association étroite avec une équipe fortement collaborative
- Entretenir ses connaissances pour le projet au travers d'un suivi régulier de la littérature scientifique
- Présenter ses résultats dans diverses réunions (équipe, collaboration ANR, congrès nationaux et internationaux)
- Participer à la formation des étudiants et stagiaires accueillis dans l'équipe

Compétences

Nous recherchons un.e post-doctorant.e créatif.ve et fortement motivé.e, possédant une excellente pratique expérimentale et de solides connaissances dans le domaine de la biologie de la chromatine et/ou de la transposition. Les candidat.e.s doivent être titulaires d'un doctorat en Biochimie, Génétique Moléculaire, Biologie Cellulaire ou tout autre domaine proche. Une précédente expérience en biochimie ou biologie moléculaire sera exigée, une expertise technique en biochimie des protéines ou immunoprécipitation de la chromatine sera considérée comme un plus. Capable de travailler de façon autonome et d'être force de proposition, la personne recrutée devra apprécier le travail en collaboration et posséder de bonnes qualités de communication en Anglais.

Contexte de travail

L'I2BC est un nouvel institut de recherche de l'Université Paris-Saclay, sur le campus verdoyant et boisé du CNRS à Gif-sur-Yvette, une petite ville de la vallée de Chevreuse située à 45 minutes de train du centre de Paris. L'I2BC héberge 74 équipes de recherche représentant un total de 700 personnes. La recherche à l'I2BC couvre un large éventail de sujets en biologie des génomes, biologie cellulaire, microbiologie, virologie, biochimie et biologie structurale. L'équipe Bétermier est rattachée au département de Biologie des Génomes et bénéficie des services de plateformes performantes en séquençage haut-débit, spectrométrie de masse et imagerie cellulaire.
L'équipe étudie le rôle de transposases domestiquées et de leurs partenaires dans les réarrangements programmés du génome au cours du développement, en utilisant le cilié Paramecium . La question majeure motivant le projet est de comprendre comment des transposases domestiquées – généralement connues pour leur capacité à reconnaître des séquences d'ADN homologues à leur transposon ancestral d'origine - peuvent catalyser l'élimination d'éléments génomiques non apparentés à des transposons. Les ciliés, comme la paramécie, sont de puissants modèles unicellulaires pour aborder ces questions.
L'équipe fournira à la personne recrutée tout le soutien nécessaire pour la biologie cellulaire et moléculaire de la paramécie. Le projet s'inscrit dans le cadre d'une collaboration financée par l'ANR avec les équipes Meyer (IBENS, CNRS, France), Duharcourt (IJM, CNRS, France) et Duret (LBBE, CNRS, France), offrant ainsi la possibilité de rencontres nombreuses et stimulantes avec des experts en génétique, épigénétique et génomique de la paramécie.

On en parle sur Twitter !