En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9198-CHROUL1-070 - CDD Ingénieur transfert H/F

CDD Ingénieur transfert H/F


Date Limite Candidature : lundi 27 juin 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR9198-CHROUL1-070
Lieu de travail : GIF SUR YVETTE
Date de publication : lundi 16 mai 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 36 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : salaire brut annuel hors bonus de 27 à 50€ selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

L'ingénieur transfert aura pour mission principale l'augmentation du nombre d'accords de recherche conclus entre des entreprises et l'I2BC

Activités

L'ingénieur transfert aura pour activité d'atteindre les objectifs suivants:
Lors de la 1ère année :
- S'approprier le potentiel de valorisation et de partenariat de l'unité, au niveau des équipes, des plateformes et des programmes : analyse des ~100 projets déposés chaque année à l'ANR, rencontre avec les chefs d'équipe et de département, rencontre avec les responsables des 15 plateformes et analyse des rapports d'activité des plateformes, analyse des programmes retenus et des propositions non retenues.
- S'approprier les 17 contrats de collaborations industrielles en cours et passés récemment, les projets de prématuration financés par les différentes tutelles ou organisations (SATT, BPI) ainsi que les 16 dépôts de brevet réalisés par les équipes de l'unité.
- Cibler et identifier les partenaires potentiels au niveau du Plateau de Saclay, en France et à l'international.
- Identifier les meilleures opportunités de partenariats en lien avec la stratégie scientifique
- Initier des échanges avec des partenaires identifiés : rencontres thématiques ou technologiques, séminaires, visites de l'I2BC
- Réaliser une veille technologique et méthodologique sur les domaines de l'unité et des domaines d'applications potentielles des résultats scientifiques de l'unité
- Objectifs quantitatifs :
* 20 contacts qualifiés
* Nombre de visites du laboratoire : 15 entreprises différentes
* Nombre de contrats industriels : 2

Lors de la 2ème année :
- Développer les relations avec des entreprises identifiées en première année et contractualiser les partenariats
- Objectifs quantitatifs :
* 20 contacts qualifiés
* Nombre de visites du laboratoire : 10 nouvelles entreprises
* Nombre de contrats industriels : 5-10

Lors de la 3ème année :
- Fidéliser les relations industrielles et engager la négociation de LabCom
- Objectifs quantitatifs :
* 10 contacts qualifiés
* Nombre de contrats industriels : 10-20
* Initialisation de 2 LabCom

Compétences

Titulaire d'une école d'ingénieur ou Bac+5, l'ingénieur transfert disposera idéalement d'une première expérience de 3 à 4 ans dans l'industrie pharmaceutique, cosmétique ou chimique, avec une maitrise des techniques de marketing.
La maîtrise de l'anglais est indispensable.
L'ingénieur-e transfert devra également disposer ou acquérir les compétences suivantes :
• Autonomie, rigueur et organisation
• Sens de la communication et de l'échange
• Connaissance des logiciels : outils bureautique (Power Point, Excel, Word, MS Project)

Contexte de travail

La création de l'Institut de Biologie Intégrative de la cellule (I2BC) en 2015 a été motivée par la nécessité de réorganiser les équipes de recherche en biologie moléculaire et cellulaire réparties sur trois campus indépendants du plateau de Saclay développant des travaux similaires ou complémentaires. Le thème principal de l'unité est la caractérisation du fonctionnement intégré de la cellule et notamment la compréhension des processus qui, à l'échelle moléculaire, gouvernent l'organisation et la physiologie globale de la cellule.
L'I2BC est organisé sous forme d'une très grande UMR (> 600 personnes) composée d'une soixantaine d'équipes de recherche regroupées dans 5 départements disciplinaires et d'une quinzaine de plateformes technologiques labellisées IBiSA et rattachées à 4 Infrastructures Nationales en Biologie Santé.
La nouvelle direction de l'unité a mis en place en 2020 quatre axes de recherche transverses qui soulignent les lignes de force et qui fédèrent les différentes expertises disciplinaires et technologiques de l'unité :
• Architecture et Dynamique des structures cellulaires, et pathologies associées ;
• Traitement de l'information génétique et ses dysfonctionnements ;
• Interactions hôtes-microbes : maladies infectieuses et symbiose ;
• Ingénierie bio-inspirée pour l'énergie, la santé et l'environnement.

Pour asseoir sa stratégie scientifique, la direction de l'unité a d'abord mis en place en 2021 un appel à projets annuel pour des programmes transverses sur des questions scientifiques importantes et urgentes des quatre thèmes décrits ci-dessus. Ces programmes doivent impliquer le regroupement des équipes avec des expertises disciplinaires différentes et plusieurs plateformes.
En 2022, la direction de l'unité souhaite déployer sa politique partenariale académique et industrielle en se basant sur sa richesse scientifique et technologique issue des équipes de recherche, des plateformes et des programmes transverses. Pour ce faire, l'unité souhaite recruter un directeur adjoint en charge de construire un service aux affaires scientifiques pour exploiter au mieux le potentiel de l'unité et structurer la politique contractuelle et partenariale.
Le recrutement d'un ingénieur transfert en 2022 nous permettra de développer des partenariats industriels que l'unité doit pouvoir contracter grâce à ses expertises multiples, à ses moyens technologiques (> 10 M€) et infrastructures de premier plan. Bien que l'unité dispose de ressources propres conséquentes (7 M€ par an gérés par le CNRS), la part des contrats industriels reste faible par rapport au potentiel de l'unité.
Le reporting sera composé de :
- un tableau de bord partagé comportant l'état d'avancement des objectifs et des projets,
- un point hebdomadaire avec son responsable,
- une réunion mensuelle en présence de la direction de l'unité.

Informations complémentaires

CDD de 3 ans renouvelables - Période d'essai de 3 mois qui peut être renouvelée une fois

On en parle sur Twitter !