En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9197-ODILEC2-119 - Ingénieur d'Etude en neurobiologie du vieillissement (H/F)

Ingénieur d'Etude en neurobiologie du vieillissement (H/F)


Date Limite Candidature : vendredi 7 octobre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR9197-ODILEC2-119
Lieu de travail : SACLAY
Date de publication : vendredi 16 septembre 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 décembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : salaire entre 2 280 € e 2897 € bruts mensuels, selon expérience professionnelle et grille des salaires du CNRS
Niveau d'études souhaité : Bac+3
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Choisir, adapter et mettre en oeuvre les techniques de biologie dans le cadre d'une recherche en biologie axée sur le vieillissement, la longévité et la neurodégénérescence sur le modèle Drosophile.

Activités

- Développer et adapter les protocoles de préparation et d'analyse des échantillons biologiques
- Conduire, en adaptant les conditions expérimentales, un ensemble de techniques : électrophorèse, techniques immunologiques, histologiques, microscopies, cytométrie, clonage, séquençage, PCR, RT-qPCR, Hybridation in-situ, génomique (transcriptomique), protéomique
- Génétique de la Drosophile: système P[Gal4], RNAi, mutants, double mutants, CrispR/Cas9
- Quantification des paramètres métaboliques (métabolomes) : triglycérides, cholestérol, etc.,
- Analyse physiologique : Longévité, etc.
- Exploiter et présenter les résultats des analyses, en garantir le suivi et la qualité
- Rédiger des rapports d'expériences ou d'études, des notes techniques
- Gérer et organiser les moyens techniques dans le cadre du projet scientifique
- Conduire l'appareillage dédié à l'approche et en assurer le fonctionnement
- Former en interne, aux principes et à la mise en oeuvre des techniques de l'expérimentation en biologie. Co-encadrer les utilisateurs (étudiants de différents niveaux)
- Assurer l'application des principes et des règles d'hygiène et de sécurité
- Assurer une veille scientifique et technologique du domaine d'activité
- Participer à la diffusion et à la valorisation des résultats sous forme de présentations orales et de publications.

Compétences

- Biologie (connaissance approfondie)
- Réglementation en matière d'hygiène et de sécurité
- Cadre légal et déontologique
- Informatique appliquée (Microsoft Office, etc.)
- Langue anglaise : B1 à B2
- Une expérience sur le modèle Drosophile est souhaitée.
Compétences comportementales
- Capacité de raisonnement analytique
- Savoir rendre compte à sa hierarchie
- Sens de l'organisation
- Sens relationnel (Savoir travailler en équipe)

Contexte de travail

Créé le 1er janvier 2015, l'Institut des Neurosciences Paris-Saclay situé dans un nouveau bâtiment implanté sur le campus CEA de Saclay regroupe 22 équipes de recherche. L'équipe "Imagerie Cérébrale Fonctionnelle & Comportement" fait partie du département CNN. L'agent sera placé sur la responsabilité hiérarchique du chef d'équipe M. jean-René Martin.

Contexte Scientifique :
Ces dernières années, nous avons identifié, chez la Drosophile, un nouveau petit ARN nucléolaire (snoRNA) (jouvence), et montré que sa mutation réduit la durée de vie, alors que sa surexpression l'augmente. Les mouches mutantes âgées présentent des lésions neurodégénératives, alors que celles surexprimant jouvence présentent peu de lésions, indiquant que ce dernier confère une neuroprotection. Les mutants présentent également une hypertrophie du corps gras, indiquant une perturbation du métabolisme des lipides (triglycérides et cholestérol). jouvence est exprimé dans les cellules nourricières (ovaires) ainsi que dans l'épithélium de l'intestin (Soulé et al., Nat. Comm., 2020). La surexpression de jouvence dans l'intestin augmente la longévité permettant de faire l'hypothèse que les lésions cérébrales sont vraisemblablement une conséquence des perturbations du métabolisme des lipides et du cholestérol (Soulé et al., bioRxiv, 2020). Cependant, plus récemment, une caractérisation plus approfondie de ce locus génomique a révélé la présence de deux autres snoRNAs localisés juste en amont de jouvence, indiquant ainsi un cluster de trois snoRNAs. L'objectif de ce projet est de caractériser, au niveau génétique, moléculaire, cellulaire, biochimique, génomique, etc., le rôle de chacun de ces snoRNAs.
L'agent sera placé sur la responsabilité hiérarchique du chef d'équipe M. jean-René Martin.

Informations complémentaires

possibilité de prolongation de contrat

On en parle sur Twitter !