En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9019-CHRBOU-005 - Assistant-Ingénieur en Biologie Cellulaire H/F

Assistant-Ingénieur en Biologie Cellulaire H/F


Date Limite Candidature : lundi 18 janvier 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR9019-CHRBOU-005
Lieu de travail : VILLEJUIF
Date de publication : lundi 28 décembre 2020
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 1988 euros (expérience 0 à 3 ans)
Niveau d'études souhaité : Bac+2
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Notre groupe étudie une classe d'ADN polymérases spécialisées capables de répliquer à travers des lésions de l'ADN ou des barrières naturelles de la chromatine qui bloquent les ADN polymérases réplicatives afin d'éviter l'arrêt de la progression de fourches de réplication. Cependant ce mécanisme appelé synthèse translésionnelle est mutagène, et nous étudions la régulation de ces ADN polymérases spécialisées dans des conditions physiologiques ou après un stress génotoxiques et leur impact sur le paysage mutationnel. Nous nous intéressons particulièrement à la régulation de l'ADN polymérase zeta dans les cellulaires humaines ainsi que les conséquences de son inactivation sur la stabilité génétique. Nous souhaitons notamment examiner la stabilité de régions chromosomiques contenant des séquences hautement répétées comme les régions péricentromériques. Le(la) candidat(e) recruté(e) aura pour mission d'analyser les conséquences de la dépletion ou l'expression de mutants de cette ADN polymérases sur la dynamique de réplication dans ces régions particulières, ainsi que d'identifier ses partenaires protéiques. Les analyses de dynamique de réplication seront effectuées sur molécule d'ADN unique (peignage moléculaire) et la caractérisation de complexes protéiques par APEX-MS (méthode d'étiquetage de proximité pour l'identification des partenaires d'interaction de l'ADN polymérase zeta).

Activités

Le(la) candidat(e) travaillera sous la direction scientifique de P. Kannouche et devra i) participer à la conception et à la réalisation des expériences (ii) gérer l'organisation de ces expériences, (ii) proposer des protocoles expérimentaux d'après les données de la littérature (iii) réaliser de façon autonome l'analyse quantitative des données incluant les tests statistiques appropriés (iv) présenter les résultats obtenus lors des réunions de laboratoire.

Compétences

Le(la) candidat(e) devra posséder une expérience dans un laboratoire de recherche.
 Nous attendons de l'assistant-ingénieur(e) recruté(e) une grande rigueur dans la réalisation des expériences.
Au niveau expérimental, une formation en biologie moléculaire, en imagerie de fluorescence et des compétences de base en biologie cellulaire (culture et entretien de lignées cellulaires de mammifères, transfection, tri cellulaire) seraient appréciées.
Au niveau fondamental, une bonne connaissance des processus de réplication, transcription, réparation et contrôle du cycle cellulaire serait particulièrement utile.

Contexte de travail

Notre équipe fait partie de l'unité de recherche UMR9019 CNRS "Genome Integrity & Cancers" située à l'Institut Gustave Roussy, le premier centre de recherche sur le cancer en Europe. L'Institut possède des plateformes pour la cytométrie en flux, l'imagerie cellulaire et la génomique. Le(la) candidat(e) bénéficiera de l'expertise d'un environnement scientifique comprenant plusieurs groupes travaillant sur les mécanismes de réplication/réparation de l'ADN et les voies de signalisation activées en réponse au stress génotoxiques (DDR).

On en parle sur Twitter !