En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9012-SYLPRA0-043 - (H/F) Post-doctoral sur CTA : la calibration NectarCAM, l'analyse des données et la préparation scientifique

(H/F) Post-doctoral sur CTA : la calibration NectarCAM, l'analyse des données et la préparation scientifique

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 22 août 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR9012-SYLPRA0-043
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : lundi 4 juillet 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2664 € et 3069 € brut mensuel, selon expérience professionnelle
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le post-doctorant contribuera à la mise en service de NectarCAM et de son système d'étalonnage. Il/elle participera également à l'analyse des premières données NectarCAM. En parallèle, il/elle participera à la préparation de la science de CTA.

IJCLab (Irene Joliot Curie laboratoire de Physique des 2 Infinis https://www.ijclab.in2p3.fr/), laboratoire de l'institut IN2P3/CNRS et de l'Université Paris-Saclay, lance un appel à candidatures pour un post-doctorat pour travailler dans le domaine des observations de rayons gamma de haute énergie avec le Cherenkov Telescope Array (CTA). Le post-doctorant contribuera notamment à la mise en service du système de calibration de la caméra NectarCAM, à l'analyse des premières données du Medium Sized Telescope (MST) et à la préparation de la science de CTA.
L'observatoire CTA est l'installation mondiale d'astronomie gamma de nouvelle génération. Il est composé des télescopes de grande taille (23 m de diamètre, LST), de taille moyenne (12 m de diamètre, MST) et de petite taille (4 m de diamètre, SST) qui seront installés à La Palma, dans les îles Canaries, et sur le Site de l'Observatoire européen austral (ESO) à Paranal, Chili. Avec sa sensibilité sans précédent, sa résolution angulaire en minutes d'arc, une excellente résolution en énergie et une large couverture en énergie de 30 GeV à 300 TeV, CTA promet une avancée majeure dans notre compréhension des accélérateurs cosmiques. La science de CTA aborde plusieurs des questions clés de la physique des astroparticules (https://arxiv.org/pdf/1709.07997.pdf).
L'équipe IJCLab CTA contribue au projet NectarCAM, une caméra, composée de tubes photomultiplicateurs (PMT), qui équipera les télescopes MST du site Nord de CTA. Le groupe est responsable de la conception et de la production du système d'étalonnage à photoélectron unique (SPE) et de la plaque réfléchissante de NectarCAM. Le système de calibration a été conçu dans un double but : une face de la plaque permettra la mesure du gain de toute la chaîne de photo-détection en régime SPE, tandis que la face arrière servira à l'alignement des miroirs et à l'étude de la fonction d'étalement optique du point . Plus d'informations sur le système d'étalonnage peuvent être trouvées dans les réf. B. Biasuzzi et al. arXiv:1910.07446 et P. Sharma et al. CICR 2021, arXiv:2110.14956v1 [astro-ph.IM].
Le groupe IJCLab est en parallèle activement impliqué dans la préparation scientifique, tant pour les sujets extra-galactiques que galactiques. Les candidatures avec un projet sur les capacités de CTA pour observer les sources galactiques sont encouragées, avec une attention particulière aux sources de rayons cosmiques galactiques. En effet, les observations de rayons gamma de haute énergie peuvent indiquer indirectement l'accélération des rayons cosmiques chargés jusqu'aux énergies PeV (sources appelées PeVatrons) favorisant des informations fructueuses sur la recherche de l'origine des rayons cosmiques.
Le poste proposé est très opportun puisque la première caméra NectarCAM ainsi que le télescope MST seront installés à La Palma en 2023. Le post-doctorant contribuera à la mise en service de NectarCAM et de son système d'étalonnage. Elle participera également à l'analyse des premières données NectarCAM. En parallèle, il/elle participera à la préparation de la science de CTA.

Activités

Le post-doctorant intégrera l'équipe CTA d'IJCLab et sera encadré par Tiina Suomijârvi et Giulia Hull. Tiina Suomijärvi est professeur à l'Université Paris-Saclay, responsable du groupe CTA à IJCLab et experte en physique des rayons cosmiques. Giulia Hull est ingénieure de recherche, responsable du groupe de détecteurs de particules à IJCLab, experte dans le domaine de la photodétection. Le post-doctorant sera dans l'équipe APHE (Astroparticules de Haute Energie) du pôle A2C d'IJCLab. Outre le CTA, l'équipe de l'APHE travaille également pour l'Observatoire Pierre Auger. L'équipe APHE est actuellement composée de 5 chercheurs permanents, d'un post-doctorant (Auger) et de 3 doctorants. En plus de CTA, l'équipe travaille sur l'analyse des données Auger, sur la mise en service AugerPrime et sur l'analyse des données multi-messagers.
Le post-doctorant aura les activités CTA suivantes.
• Le post-doctorant sera en charge de la caractérisation du système d'étalonnage et des tests qui sont effectués sur le système au CEA/Irfu.
• Le post-doctorant contribuera à la mise en service du système d'étalonnage et de la caméra NectarCAM. En particulier, elle sera en charge de la mise en service concernant le système d'étalonnage.
• Il/elle participera à l'analyse des premières données NectarCAM et s'assurera que la calibration est dans les performances attendues.
• Le post-doctorant participera également à la science précoce avec NectarCAM et à la préparation de la science de CTA avec un accent particulier sur la science galactique et l'origine des rayons cosmiques.

Compétences

Les candidats doivent avoir les compétences suivantes :
• Thèse de doctorat récente en physique (astroparticules, physique des particules, astrophysique)
• Bonnes connaissances en développement logiciel
• Maîtrise de l'anglais, parlé et écrit.

Contexte de travail

IJCLab https://www.ijclab.in2p3.fr/ est le plus grand laboratoire de physique des hautes énergies du CNRS/IN2P3 français et fait partie de l'Université Paris-Saclay. Il offre un environnement scientifique de haut niveau, un soutien, une diversité et des activités au-delà des tâches spécifiques du CTA. Le laboratoire est impliqué dans le CTA depuis 2015. L'équipe d'IJCLab collabore avec les autres laboratoires impliqués dans le projet CTA. Il existe une synergie étroite entre les laboratoires impliqués dans le développement de NectarCAM, notamment avec les groupes CTA du LLR, du CEA/Irfu, de l'APC et du LPNHE. De plus, le post-doctorant participera à divers groupes de travail de CTA.

Contraintes et risques

Déplacements : des déplacements de courte durée sont à prévoir, principalement vers le site du CTA Nord à La Palma et vers les pays européens.

Informations complémentaires

Ce poste est financé pour une durée de deux ans. Les candidats doivent être titulaires d'un doctorat, obtenu moins de 2 ans avant le début du poste. Les candidatures et la sélection auront lieu à partir de juillet 2022, jusqu'à ce que le poste soit pourvu.
Les candidats doivent postuler via le Portail Emploi du CNRS https://emploi.cnrs.fr/Offres.aspx :
• Soumettre une lettre de présentation expliquant leur intérêt pour le poste et un curriculum vitae détaillé (contenant une description de leur expérience de recherche avec une liste de publications soulignant leurs contributions personnelles);
• Avoir des références pour envoyer au moins 2 lettres de recommandation.
Pour plus d'informations, les candidats peuvent contacter :
Tiina Suomijärvi (tiina.suomijarvi@ijclab.in2p3.fr ) ou
Giulia Hull (giulia.hull@ijclab.in2p3.fr ).

On en parle sur Twitter !