En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9012-SOPHEB-034 - Chercheur en spectroscopie gamma/fission nucléaire (H/F)

Chercheur en spectroscopie gamma/fission nucléaire (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 11 octobre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR9012-SOPHEB-034
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : mardi 20 septembre 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 décembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2889,51 € et 4082,90 € selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le chercheur postdoctoral devrait être impliqué dans l'installation et exploitation du spectromètre gamma nu-Ball2 et de son programme expérimental associé en 2022 et 2023. Le projet nu-Ball2 consiste de la construction et le déploiement d'un hybride Ge/LaBr3 pour études nucléaires expérimentales à l'installation ALTO du laboratoire IJC d'Orsay. C'est coordonné par le Dr Jon Wilson et le Dr Gabriel Charles. Le candidat retenu devra faire partie de l'équipe qui participe à la réalisation des expériences nu-Ball2 à l'ALTO dans le cadre d'une collaboration internationale. Ils seront impliqués dans l'analyse des données d'une ou plusieurs de ces expériences qui sont liées notamment à la spectroscopie des études de fission nucléaire et de structure nucléaire. Le candidate retenu aura la possibilité de la mise en œuvre d'idées originales et est attendue de travailler très efficacement au sein d'une équipe dédiée.

Activités

Le chercheur post-doctoral contribuera à des activités telles que la surveillance des détecteurs et la détection des pannes, le traitement et l'optimisation des données, l'analyse des données et la publication d'un ou plusieurs articles individuels et/ou conjoints sur la base des résultats obtenus au cours du projet.

Compétences

Une expérience pratique des détecteurs de rayonnement, en particulier des détecteurs de rayons gamma, est essentielle. Une connaissance des détecteurs sensibles du type Germanium serait un avantage certain. Une connaissance des langages de programmation modernes et des outils d'analyse, par ex. Les outils C++, root et de simulation tels que GEANT IV sont hautement souhaitables. La connaissance des techniques de traitement et d'optimisation du signal numérique serait un plus. Le candidat retenu doit parler un bon anglais. La maîtrise de la langue française serait un avantage, mais pas indispensable. Une aptitude à travailler en collaboration au sein d'une équipe dédiée dans le cadre d'un projet/installation international est requise. La capacité de travailler de manière indépendante et bien organisée sur des activités liées à l'analyse de données, etc. est également importante.
Les candidats doivent être titulaires d'un doctorat dans un domaine relevant et avoir des compétences avérées en recherche attestées par au moins une publication en tant que premier/co-premier ou deuxième auteur en rapport avec le sujet ou les activités du projet.

Contexte de travail

Le chercheur postdoctoral fera partie du groupe Structure Decay and Fission (SDF) du pôle nucléaire de l'IJC Lab, Orsay. Le groupe consiste d'une quinzaine de physiciens (chercheurs permanents, post-doctorants et doctorants). Le projet nu-Ball2 sur lequel ils travailleront sera réalisé dans les installations ALTO d'IJC Lab.
L'installation ALTO est une plateforme de deux accélérateurs qui réalise des expériences en physique nucléaire, en astrophysique et en recherche interdisciplinaire.
Irène Joliot-Curie Laboratoire de Physique des 2 Infinis (IJCLab) est un laboratoire mixte recherche/enseignement sous tutelle du CNRS (IN2P3), de l'Université Paris-Saclay et de l'Université de Paris est situé sur le campus de l'Université de Paris -Saclay à Orsay. Le campus est situé à 20 km au sud de Paris et facilement accessible en RER en 35 minutes.
IJCLab est né en 2020 de la fusion de cinq unités (CSNSM, IMNC, IPN, LAL, LPT). Il y a environ 560 membres du personnel permanents et environ 200 non permanents dont 120 doctorants. Les thèmes de recherche du laboratoire sont la physique nucléaire, la physique des hautes énergies, la physique théorique, les astroparticules, l'astrophysique et la cosmologie, les accélérateurs de particules, l'énergie et l'environnement et la santé.

On en parle sur Twitter !