En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9012-REJBOD-018 - Chercheur - H/F - en physique du structure nucléaire

Chercheur - H/F - en physique du structure nucléaire

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR9012-REJBOD-018
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : jeudi 10 septembre 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2728€ et 3145€ brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le chercheur postdoctoral analysera des données prises avec le multidétecteur de rayons gamma AGATA lors de sa campagne au GANIL, l'objectif principal étant de finaliser l'extraction des durées de vie de cet ensemble de données et de publier ces résultats dans des revues scientifiques. On s'attend à ce qu'au moins deux publications de haute qualité soient rédigées au cours de la période de 2 ans du contrat postdoctoral. Cependant, le post-doctorant sera également encouragé à proposer des expériences et à participer aux prochaines expériences avec AGATA à Legnaro, en Italie.

Il s'agit d'une expérience visant à mesurer les durées de vie dans des noyaux riches en neutrons produits par fusion-fission du système 8Be + 238U. AGATA a été utilisé pour détecter les rayons gamma promptes et le spectromètre VAMOS a été utilisé pour identifier, événement par événement, le noyau produit. Pour la mesure des durées de vie, le dispositif comprenait également le plunger OUPS pour des mesures de « Recoil Distance Doppler Shift » ainsi que le multidétecteurs de « fast timing » FATIMA. Une large gamme de durées de vie peuvent ainsi être mesurées.

Activités

- Analyser les données AGATA + VAMOS à l'aide des outils appropriés (principalement ROOT) pour extraire les spectres d'émission gamma
- Extraire les durées de vie en utilisant les spectres mentionnés ci-dessus.
- Publier et présenter les résultats dans des conférences internationales.

Compétences

Le candidat doit avoir un doctorat en structure nucléaire. Une connaissance pratique de l'anglais est obligatoire. Il / elle doit également maîtriser au moins un programme utilisé pour l'analyse de spectre gamma. Avoir déjà effectué des mesures de décalage Doppler de distance de recul est considéré comme un point fort. Le candidat doit également être familier avec le l'environnement ROOT.

Contexte de travail

Le Laboratoire de Physique des 2 Infinis Irène Joliot-Curie est un laboratoire de physique sous tutelle du CNRS, de l'université Paris-Saclay et de l'université de Paris, né en 2020 de la fusion de cinq Unités Mixtes de Recherche situées sur le campus universitaire d'Orsay : le Centre de sciences nucléaires et de sciences de la matière (CSNSM), le laboratoire d'Imagerie et modélisation en neurobiologie et cancérologie (IMNC), l'Institut de physique nucléaire d'Orsay (IPNO), le Laboratoire de l'accélérateur linéaire (LAL) et le Laboratoire de physique théorique (LPT).

Les thèmes de recherche du laboratoire sont la physique nucléaire, la physique des hautes énergies, les astroparticules et la cosmologie, la physique théorique, les accélérateurs et les détecteurs de particules ainsi que les recherches et développements techniques et applications associées pour l'énergie, la santé et l'environnement.

La structure dispose de capacités techniques très importantes (environ 280 ingénieurs et techniciens) dans tous les grands domaines requis pour concevoir, mettre au point et en œuvre les dispositifs expérimentaux nécessaires à son activité scientifique : mécanique, électronique, informatique, instrumentation, techniques d'accélération et des techniques de la biologie. Ces forces techniques représentent un atout de premier plan pour la conception, le développement et l'utilisation des instruments nécessaires (accélérateurs et détecteurs). La présence des infrastructures de recherche et des plateformes technologiques rassemblées sur le site du laboratoire constitue également un atout majeur. Enfin, environ 90 ITA des services administratifs et support travaillent aux côtés des scientifiques et ingénieurs.
Le post-doctorant travaillera dans le groupe SDF du Laboratoire qui dispose d'un vaste programme de recherche sur la structure nucléaire. Au sein du groupe, nous mesurons les masses, les propriétés électromagnétiques d'états fondamentaux et excités de noyaux exotiques, étudions le processus de fission et les noyaux super lourds via la spectropscopie de décroissance. Le groupe comprend une dizaine de physiciens (chercheurs permanents, post-doctorants et doctorants).
Le post-doctorant travaillera sous la direction de Joa Ljungvall, en étroite collaboration avec le groupe structure nucléaire du laboratoire LENA du Département de Physique Nucléaire de l'IRFU CEA Saclay.

Contraintes et risques

De courtes missions en France et à l'étranger sont à prévoir. De plus, les travaux nécessiteront l'accès à des zones contrôlées au sein des laboratoires. Cela nécessite que le post-doctorant soit un travailleur autorisé à travailler dans des zones exposées aux radiations (max 5 mSv / an).

Informations complémentaires

Le candidat doit soumettre une lettre de motivation et un CV sans date d'interruption indiquant les diplômes, les titres et l'expérience professionnelle.
Les lettres de recommandation (max 2) doivent être envoyées à joa.ljungvall@ijclab.in2p3.fr
Elles doivent indiquer clairement la relation avec le candidat et inclure les coordonnées de l'auteur.

On en parle sur Twitter !