En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9012-ALEHEN-018 - H/F Chercheur en Instrumentation Optique

H/F Chercheur en Instrumentation Optique

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 29 octobre 2020

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR9012-ALEHEN-018
Lieu de travail : ORSAY,ORSAY
Date de publication : jeudi 8 octobre 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 décembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2 700 et 4 000 € brut agent mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

L'enjeu majeur de toute intervention neurochirurgicale oncologique est la définition précise des limites de l'exérèse, qui répond à l'optimisation de la balance onco-fonctionnelle. L'identification de l'infiltration tumorale cérébrale n'est pas possible aujourd'hui en conditions opératoires et elle nécessite le développement d'un outil d'imagerie performant et fiable. Dans ce contexte, nous cherchons à renforcer, par méthode optique rapide et à résolution subcellulaire, la qualité du geste opératoire en développant un endomicroscope fibré multimodale dont la tête soit de dimensions physiques compatibles avec le trocart chirurgical utilisé en bloc.
Le post-doctorant fera partie de l'équipe Instrumentation multimodale et imagerie tissulaire/IMIT de l'IJCLab. Il travaillera sous la supervision de Mme Abi Haidar Darine dans le cadre du projet IMOP ayant pour objet le développement d'un endomicroscope miniature multimodal et sa banque de donné tissulaire sur la partie instrumental.
Le postdoctorant travaillera sur le développement d'une sonde optique miniature basée sur un système de balayage distal de MEMS (MicroElectroMechanical System) miniature et performante capable de collecter la fluorescence endogène des tissus et de réaliser de l'imagerie de la fluorescence et de la génération de la seconde harmonique (SHG). Le challenge technologique est que l'ensemble soit capable de tenir dans un trocart de biopsie. Ceci impose de lever plein de défis technologiques tout en maintenant les performances nécessaires à l'imagerie non linéaire multimodale. La sonde constituera un outil clinique innovant pour effectuer de la biopsie optique in vivo en temps réel.

Activités

Description des activités, précisions si profil interdisciplinaire
Il/Elle sera en charge de désigner la sonde, effectuer les simulations, développer les cartes de commandes électroniques et trouver l'optique optimale pour une efficacité d'excitation non linéaire. Il/Elle sera en charge d'implantée la sonde finale dans le développement instrumentale de l'endomicroscope et d'optimiser une collection multimodale avec cette sonde. Le post contribuera en particulier plus particulièrement à différents aspects :
Étude de faisabilité et de miniaturisation de la sonde
1. Étude de l'architecture globale de la sonde et définition des optiques à intégrer dans la sonde.
2. Définition du modèle MEMS le plus adapté.
3. Étude de la faisabilité et simulations sur Zemax. Validation de la faisabilité en définissant l'architecture sur Solidworks. Étude du confinement spatial et temporel à la sortie de la fibre optique endoscopique et de l'ensemble des optiques de la sonde.

Fabrication et caractérisation des MEMS
La caractérisation des MEMS et le développement du circuit électronique des cartes de commande et de pilotage des MEMS sera à la charge du postdoctorant et se déroulera en plusieurs étapes :
4. Le développement du circuit électronique des cartes de commande et de pilotage des MEMS et le système de détection de l'endomicroscope. Les tests de validation de ce circuit seront réalisés sur un système de balayage commercial existant non miniature (miroirs galvanométriques, thorlabs).
5. Mise en place d'un banc de test pour la caractérisation des propriétés optiques, mécaniques et électroniques de la sonde (résolution spatiale, champ de vue d'imagerie, rapidité et stabilité du balayage, pixel dwell time, temps de réponse, réponse en fréquence, linéarité de la variation de la réponse mécanique, …)

Compétences

Les candidats doivent posséder un doctorat dans un domaine de l'instrumentation optique et une compétence en recherche attestée par au moins une publication en premier/co-premier ou deuxième auteur en lien avec la thématique et les activités du projet. D'autres critères essentiels à ce poste sont une bonne connaissance de l'optique non linéaire, ainsi qu'une expertise démontrée en instrumentation idéalement avec une expérience dans les simulations (exemple zemax). Une solide connaissance en Matlab est aussi essentielle. Enfin, une bonne maitrise de l'anglais parlé et écrit est requise.

Contexte de travail

Laboratoire de Physique des 2 Infinis Irène Joliot-Curie est un laboratoire de physique des deux infinis sous tutelle du CNRS, de l'université Paris-Saclay et de l'université de Paris, né en 2020 de la fusion des cinq UMR situées sur le campus universitaire d'Orsay : le Centre de sciences nucléaires et de sciences de la matière (CSNSM), le laboratoire d'Imagerie et modélisation en neurobiologie et cancérologie (IMNC), l'Institut de physique nucléaire d'Orsay (IPNO), le Laboratoire de l'accélérateur linéaire (LAL) et le Laboratoire de physique théorique (LPT).

Les thèmes de recherche du laboratoire sont la physique nucléaire, la physique des hautes énergies, les astroparticules et la cosmologie, la physique théorique, les accélérateurs et les détecteurs de particules ainsi que les recherches et développements techniques et applications associées pour l'énergie, la santé et l'environnement.

La structure dispose de capacités techniques très importantes (environ 280 ingénieurs et techniciens) dans tous les grands domaines requis pour concevoir, mettre au point et en œuvre les dispositifs expérimentaux nécessaires à son activité scientifique : mécanique, électronique, informatique, instrumentation, techniques d'accélération et des techniques de la biologie. Ces forces techniques représentent un atout de premier plan pour la conception, le développement et l'utilisation des instruments nécessaires (accélérateurs et détecteurs). La présence des infrastructures de recherche et des plateformes technologiques rassemblées sur le site du laboratoire constitue également un atout majeur. Enfin, environ 90 ITA des services administratifs et support travaillent aux côtés des scientifiques et ingénieurs.

Contraintes et risques

• Des déplacements de courte durée en France et à l'étranger sont à prévoir.
• Exposition aux rayonnements des lasers de classe 4
• Travail avec des produits chimiques

On en parle sur Twitter !