En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9006-NATSCH-001 - Chercheur.e CDD (H/F) - Développement de nouveaux précurseurs efficaces pour les procédés ALD

Chercheur.e CDD (H/F) - Développement de nouveaux précurseurs efficaces pour les procédés ALD

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 4 février 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR9006-NATSCH-001
Lieu de travail : PALAISEAU
Date de publication : vendredi 14 janvier 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 6 mois
Date d'embauche prévue : 1 mars 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Grille CNRS
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le développement de dispositifs optoélectroniques innovants, en particulier pour les applications photovoltaïques, impose des contraintes croissantes quant au matériau employé, tant au niveau des propriétés visées que des conditions de synthèse. Dans ce contexte, la technique ALD (Atomic Layer Deposition) présente de nombreux avantages (contrôle de l'épaisseur et de la composition à l'échelle nanométrique, conformabilité) puisqu'elle met en jeu des réactions de surface auto-limitantes. L'ALD est particulièrement efficace pour la synthèse de matériaux fonctionnels et largement utilisée dans divers domaines tels que l'énergie, la microélectronique, et continue de trouver de nouvelles applications comme capteurs, en biomédecine...En ALD, le précurseur moléculaire pilote la réactivité et in fine les propriétés du matériau : il apporte l'élément cible au matériau, impose les conditions de synthèse, et permet de régler les propriétés du film (vitesse de croissance, dopage, structure, morphologie, propriétés optoélectroniques...). Il peut également être une source de contamination des films déposés, ce qui reste un frein à la préparation des matériaux de type nitrure et sulfure. Divers familles de ligands ont déjà été employées pour préparer des précurseurs ALD, mais de nombreux défis subsistent (conditions difficiles, contamination...). La synthèse organométallique offre des possibilités quasi illimitées en termes de conception de ligands.
Pour cette mission, le potentiel d'une nouvelle famille de précurseurs sera exploré, par la synthèse de ligands enrichis en hétéroatomes et de leurs complexes de Ga et Ni, leur caractérisation, l'évaluation de leur réactivité et l'utilisation des candidats les plus prometteurs dans le dépôt de couches minces par ALD.

Activités

Le/La chercheur.e recruté.e devra :
- réaliser la synthèse et la caractérisation de précurseurs ALD et évaluer leur réactivité en solution,
- réaliser leurs caractérisations thermiques,
- réaliser des procédés ALD de matériaux et la caractérisation de la croissance et des propriétés des films.

Compétences

- Chercheur.e autonome, motivé.e et travailleur
- Doctorat en chimie et/ou physico-chimie
- Compétences en synthèse, chimie organométallique sous atmosphère inerte (techniques de Schlenk) et méthodes expérimentales
- Une expérience en caractérisation thermique, chimie de surface ou technique de dépôt sous vide est un plus. Des connaissances en physique du solide et en modélisation sont un plus

Contexte de travail

Cette mission s'inscrit dans le project ANR JCJC HANAMI (Disruptive metHod for ALD precursor design for New Advanced functional MaterIals).
Le poste est situé à Palaiseau en région parisienne. Le travail de synthèse sera effectué au LCM, tandis que les dépots ALD et caractérisations de films seront effectués à l'IPVF.
L'IPVF - Institut Photovoltaïque d'Île-de-France, est un centre mondial de recherche, d'innovation et d'éducation, dont la mission est d'accélérer la transition énergétique par la science et la technologie. Rassemblant des leaders industriels du photovoltaïque (EDF, Total, Air Liquide, Horiba et Riber) et des équipes de recherche académiques de renommée mondiale (CNRS, Ecole Polytechnique), les équipes pluridisciplinaires et internationales de l'IPVF mènent des recherches pour les technologies d'énergie propre.

Contraintes et risques

La durée de ce contrat est limitée (6 mois), mais peut ouvrir de nouvelles possibilités.

On en parle sur Twitter !