En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9002-DOMMAI-003 - Post-doc réponse aux dommages à l'ADN et stress réplicatif (H/F)

Post-doc réponse aux dommages à l'ADN et stress réplicatif (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR9002-DOMMAI-003
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : vendredi 6 septembre 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2586 € brut par mois max (selon expérience)
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le but du projet est d'étudier au niveau moléculaire l'interaction fonctionnelle entre la machinerie de transcription et de réplication au niveau de structures ADN/ARN (boucles R ou R-loops). L'étude se focalisera sur le rôle de l'ARN hélicase Ddx19, que nous avons récemment montré être requise pour la résolution de boucles R (Hodroj et al., EMBO J. 2017), dans ce processus. La mission du(e) le(a) candidat(e) sera d'étudier les interactions moléculaires de Ddx19 avec les boucles R et la chromatine et étudier la localisation subcellulaire de Ddx19 après stress réplicatif induit par des dommages à l'ADN ou par activation d'oncogènes.

Activités

Tâches principales:
-Clonage et amplification d'ADN par PCR
-Immunoprécipitation de protéine et de chromatine à partir de lysats cellulaires
-Expression et purification de protéines recombinantes
-Tests d'activité enzymatique in vitro
-Marquage de cellules par immunofluorescence

Tâches secondaires:
-encadrement de stagiaires (niveau master)

Compétences

Compétences
Une très bonne expérience en biochimie, biologie moléculaire et cellulaire est requise.
-Motivation et passion pour la science.
-Au moins une publication de bon niveau (IF >/= 8) en tant que premier auteur issue du travail de thèse.
- Autonomie
-Capacités d'organisation et de communication
- Capacité de travailler au sein d'une équipe
- Connaissance des techniques de bases de biologie moléculaire et cellulaire (western blot, PCR, cloange, immunomarquage).
- Culture de cellules de mammifères
- Immunoprécipitation de la chromatine

Contexte de travail

L'Institut de Génétique Humaine offre un environnement scientifique d'exception qui compte 22 équipes de recherche. Un des axes majeurs de recherche développées à l'institut est la dynamique du génome et le contrôle épigénétique. Les principaux aspects de cette recherche concernent la réplication de l'ADN, le maintien de l'intégrité du génome, la recombinaison et la méiose, la chromatine et l'organisation nucléaire.

Contraintes et risques

Pas de contraintes ni de risques particuliers

On en parle sur Twitter !