En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9001-KAMBEN-003 - Offre post-doctorat en nanophotonique pour l'interaction forte atome-photon (H/F)

Offre post-doctorat en nanophotonique pour l'interaction forte atome-photon (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 11 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR9001-KAMBEN-003
Lieu de travail : PALAISEAU
Date de publication : lundi 20 juin 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2743 € et 3896 €
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Développement d'une plateforme nanophotonique compatible avec les atomes de rubidium, favorisant une interaction atome-photon forte.

Activités

- Participation à la fabrication de nouvelles structures nanophotoniques à modes optiques lents à 780 nm, longueur d'onde de résonance des atomes de Rubidium.
- Monter les expériences optiques pour caractériser les performances des nanostructures fabriquées.
- Participer à la collaboration avec le LKB sur l'expérience atomique dédiée
à l'étude de l'interaction forte entre atomes de Rubidium et les modes optiques lents se propageant dans les nanostructures fabriquées.

Compétences

- Avoir étudier l'optique en générale, l'optique non linéaire, l'optique quantique et la physique atomique
- Etre motivé par la modélisation et les simulations numériques
- Capacité à travailler en équipe, à interagir avec les collaborateurs et avec les ingénieurs de salle blanche.

Contexte de travail

L'interaction lumière-matière au niveau du quanta est la clé de voûte de l'information quantique. Néanmoins, les quanta interagissent très peu entre eux. Le renforcement de cette interaction a été la force motrice d'une grande communauté scientifique et du développement de l'électrodynamique quantique en cavité (C-QED), domaine où des atomes uniques et des photons uniques peuvent être fortement couplés via une cavité à haute finesse.

Les nanostructures photoniques intégrées apparaissent comme une voie prometteuse pour manipuler l'interaction lumière-matière en modifiant l'environnement de l'émetteur.
Les progrès fulgurants de nanofabrication ont en effet permis de concevoir des systèmes à l'état solide avec des émetteurs intégrés dans des guides d'ondes à cristaux photoniques ou dans des nanocavités ayant des facteurs de qualité élevés, conduisant à la nanophotonique quantique.

Dans ce contexte, nous explorons l'approche guide d'ondes QED en piégeant des atomes à proximité de guides d'ondes à cristaux photoniques à modes optiques lents, pour atteindre une interaction forte sans cavité, pour obtenir ainsi un couplage fort avec des atomes uniques et modeler la réponse collective des populations mésoscopiques, ce qui rendra possible l'interaction atome-atome forte par l'intermédiaire du mode lent.

L'objectif principal du poste est de poursuivre les travaux sur ce sujet entamés il y a quelques années et sur lesquels travaille actuellement une doctorante en troisième année. Au cours des dernières années, nous avons travaillé sur la conception, l'optimisation de nanostructures compatibles avec les atomes de Rb, ayant une transition optique à 780 nm. La fabrication des nanostructures dans les salles blanches de notre centre se poursuit avec des premiers résultats prometteurs et un processus de fabrication stable.

On en parle sur Twitter !