En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8635-JULBAR-001 - Postdoc en optique des semiconducteurs 2D (H/F)

Postdoc en optique des semiconducteurs 2D (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 18 février 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8635-JULBAR-001
Lieu de travail : VERSAILLES
Date de publication : jeudi 7 janvier 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 mars 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2600 et 3800 € bruts mensuels selon experience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

La découverte des matériaux bidimensionnels en 2004 a ouvert des perspectives prometteuses dans de nombreux domaines (électronique, mécanique, thermique, spintronics …). Récemment, les recherches se sont naturellement tournées vers la réalisation d'hétérostructures intégrant ces matériaux 2D, avec la promesse d'enrichir encore davantage leurs possibilités : une amélioration significative des performances des couches atomiques intégrées dans des hétérostructures a déjà été démontrée. Les propriétés optiques et électroniques de ces structures restent à découvrir. La richesse de la nature des excitons présents dans ces empilements commence à être dévoilée (excitons interplans, d'interface, de moiré, …) avec des fonctionnalités prometteuses pour l'optoélectronique (excitronics).

Il s'agira pour le.la jeune chercheur.se de comprendre les propriétés optoélectroniques des cristaux 2D étudiés au laboratoire, et d'analyser l'influence des nombreux degrés de liberté disponibles dans la conception des hétérostructures (choix des matériaux, nombre de couches atomiques empilées, orientation des couches entre plans atomiques…). Il.elle sera amené.e à développer les diagnostics qui permettront la bonne intégration de ces matériaux 2D dans les dispositifs, en s'appuyant sur les expertises instrumentales du GEMaC.

Activités

- Analyser les matériaux 2D à l'état de cristaux massifs (hBN, phosphore noir,…), sous forme de couches atomiques obtenues par exfoliation, synthétisées directement sur substrat ou empilées dans des hétérostructures (ex : hBN/MoSe2/hBN, hBN/phosphore noir/hBN, graphene/hBN/graphene,…).
- Mettre en œuvre différentes techniques de spectroscopie. L'étude des propriétés excitoniques s'appuiera sur le système de cathodoluminescence développé au laboratoire. Les analyses pourront être menées à température ambiante ou à basse température (hélium liquide), en excitation continue ou pulsée. La dynamique des processus de luminescence sera étudiée grâce au blanker rapide d'électrons développé récemment au laboratoire (résolution temporelle 100 ps). La qualité des cristaux, la mesure du nombre de couches atomiques et l'orientation des axes cristallographiques dans les dispositifs seront étudiées en diffusion Raman, avec un système permettant l'accès aux ultra-basses fréquences (<100 cm-1) et à l'analyse en polarisation.
- Analyser les expériences réalisées en corrélant les résultats optiques aux géométries d'échantillon mesurées en AFM, aux mesures structurales réalisées en microscopie à transmission et en les confrontant à des calculs théoriques d'excitons 2D
- Assurer le suivi des échantillons, incluant l'écriture de rapports d'analyse et le reporting pour les projets ANR et européens
- Valoriser des résultats à travers la rédaction d'articles scientifiques et communications orales en conférences internationales.
- Interagir étroitement avec les chercheurs, ingénieurs et doctorants du laboratoire et de ses laboratoires partenaires.

Compétences

- Avoir soutenu une thèse de doctorat est nécessaire
- Bonnes connaissances en physique des semi-conducteurs et en spectroscopies optiques sont indispensables
- Expérience en microscopie électronique, traitements numériques et analyses de données (images, datacubes, spectres) sera appréciée.
- Expérience significative dans la manipulation ou l'étude de matériaux 2D est un plus.
- Bonne maîtrise de l'anglais est attendue à l'oral et à l'écrit, notamment pour la rédaction d'articles scientifiques et de rapports dans le cadre de projets collaboratifs

Contexte de travail

Les activités du Groupe d'Etude de la Matière Condensée (GEMaC, http://www.gemac.uvsq.fr) reposent sur une expertise commune en physique et sciences des matériaux dans les domaines des semiconducteurs à large bande interdite, de l'optique des systèmes nanométriques, des oxydes fonctionnels et des matériaux moléculaires commutables.

Le.la jeune chercheur.se intégrera l'équipe DIAM (Diamant pour l'électronique) où les outils de spectroscopie développés initialement pour le diamant ont permis de bâtir une expertise sur les propriétés optiques des matériaux 2D, avec des études pionnières dès 2006 sur le nitrure de bore hexagonal hBN et les nanotubes. Depuis, l'équipe a acquis une expertise reconnue sur ces matériaux émergents.

Le.la post-doctorant.e sera sous la responsabilité hiérarchique de Julien Barjon. Il.elle travaillera au GEMaC en étroite collaboration avec Ingrid Stenger et Christophe Arnold. Il.elle sera impliqué.e dans les nombreuses collaborations de l'équipe: au niveau local avec le LEM-CNRS/ONERA à Châtillon, en France (projet ANR EPOS-BP) et en Europe (projet Flagship Graphene).

On en parle sur Twitter !