En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8626-MAUFAG-002 - Chercheur postdoctoral - physique théorique numérique (H/F)

Chercheur postdoctoral - physique théorique numérique (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8626-MAUFAG-002
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : mardi 11 septembre 2018
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 3000 et 3600 bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le poste est financé avec les moyens du Conseil Européen de la Recherche dans le cadre du projet LoCoMacro (Local Control of Macroscopic Properties in Isolated Many-body Quantum Systems), présenté par Maurizio FAGOTTI à la session 2018 du ERC Starting Grants. Ce projet de recherche porte sur l'étude des effets d'inhomogénéités sur les systèmes hors d'équilibre après une soi-disante trempe quantique globale. C'est-à-dire l'évolution temporelle hors-équilibre d'états avec une énergie significativement plus élévée que l'état fondamental, pour lesquelles, généralement, une description statistique devient appropriée. Une particularité de LoCoMacro est l'intérêt porté aux effets globaux d'inhomogénéités qui se trouvent seulement dans une petite partie du système. Le projet s'intéresse à la fois aux modèles exactement solubles qu'on examinera avec des méthodes analytiques, qu'aux systèmes génériques lesquelles sont plus facilement abordés avec des méthodes numériques. Le groupe de recherche sera composé de chercheurs aux capacités hétérogènes et l'échange des savoirs et découvertes sera donc un aspect clé de son activité.

Activités

Le postdoc contribuera en particulier à l'étude numérique de l'évolution temporelle des systèmes quantiques à plusieurs corps à basse dimension en présence d'inhomogénéités.

Compétences

Les candidats doivent posséder un doctorat en physique. D'autres critères essentiels à ce poste sont l'intérêt pour la dynamique hors équilibre et la maîtrise des méthodes numériques pour étudier l'évolution du temps dans les systèmes quantiques à plusieurs corps à basse dimension (en particulier les techniques de réseaux de tenseurs); le candidat idéal est un chercheur indépendant qui souhaite améliorer les méthodes existantes et éventuellement développer de nouvelles techniques pour attaquer efficacement les problèmes hors équilibre sans invariance translationnelle.
Une bonne maitrise de l'anglais parlé et écrit est requise.

Contexte de travail

Le candidat retenu travaillera sous la supervision de Dr Maurizio FAGOTTI et bénéficiera de l'environnement de recherche stimulant du Laboratoire de Physique Théorique et Modèles Statistiques (LPTMS).
Le Laboratoire (créé en 1998) est une Unité Mixte de Recherche CNRS - Université Paris-Sud et héberge une cinquantaine de chercheurs. Les thématiques sont centrées autour de la physique statistique à la fois dans ses applications au cœur de la physique mais aussi dans ses ouvertures vers d'autres disciplines.
Etant une unité de recherche commune entre le CNRS et l'Université Paris-Sud, le laboratoire a accès à des installations informatiques telles que le «mésocentre informatique» Paris-Sud et, pour les calculs à grande échelle, aux installations nationales telles que IDRIS.

Informations complémentaires

Le salaire suivra les règles standard du CNRS et dépendra de l'expérience. En plus du salaire, un généreux fond pour les voyages est prévu. Le candidat retenu devrait prendre ses fonctions au cours des premiers mois de 2019; la date précise sera fixée d'un commun accord.
Les candidatures devront obligatoirement comporter:
- un curriculum vitae et les coordonnées d'au moins deux personnes susceptibles de donner un avis motivé sur le candidat;
- une lettre concise de motivation décrivant l'intérêt du candidat pour le projet de recherche;
- une liste des publications comprenant une sélection de deux ou trois publications pour lesquelles l'importance du travail est discutée et la contribution du candidat est soulignée.
Toute candidature incomplète ne sera pas examinée.

Date limite de réception des candidatures: 30/09/2018.

On en parle sur Twitter !