En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8626-MARLEN-001 - Postdoc en biophysique théorique (H/F)

Postdoc en biophysique théorique (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8626-MARLEN-001
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : mercredi 5 décembre 2018
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 mars 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2605 et 3615 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Nous invitons les candidatures de postdoctorants intéressés par l'auto-assemblage frustré d'objets irréguliers et d'autres problèmes à l'interface entre la matière molle / physique statistique et la biologie. D'autres projets possibles incluent des collaborations avec Niels Holten-Andersen (MIT) pour prédire le comportement viscoélastique de gels biomimétiques, Olivia du Roure et Julien Heuvingh (ESPCI) pour étudier les réseaux d'actine branchés, Guillaume Romet-Lemonne et Antoine Jégou (Inst. Jacques Monod) pour étudier la polymérisation de l'actine à base de formine et avec Aurélien Roux (Université de Genève) sur les interactions protéine-membrane. Plus de détails sur

www.lptms.u-psud.fr/membres/mlenz/research

Activités

Calculs théoriques - simulations numériques - rédaction d'articles - formation facultative d'étudiants

Compétences

Le candidat retenu sera titulaire d'un doctorat d'ici à la date de prise de fonctions. Elle ou il aura une expérience un un solide dossier de recherche dans les domaines de la biophysique/physique statistique théorique. Les excellents candidats issus de la mécanique et de la physique computationnelle seront également considérés.

Contexte de travail

Le laboratoire hôte, LPTMS, est une unité commune du CNRS et de l'Université Paris-Sud à l'atmosphère internationale. Situé à Orsay, il se trouve à 25 minutes du centre de Paris via un train de banlieue fréquent.

Informations complémentaires

Le poste débutera de préférence en juin 2019 ou plus tôt, mais une prise de fonction à l'automne 2019 est également envisageable. Les demandes reçues avant le 20 décembre 2018 seront préférentiellement prises en compte. Les candidatures comprendront les noms de trois références, une lettre de motivation, un CV et une liste de publications, y compris des prépublications. Les demandes informelles sont les bienvenues.

On en parle sur Twitter !