En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8609-REJBOD-009 - Chercheur en physique nucléaire H/F - Tracking gamma en machine learning et amélioration des performances d'AGATA

Chercheur en physique nucléaire H/F - Tracking gamma en machine learning et amélioration des performances d'AGATA

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8609-REJBOD-009
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : lundi 7 octobre 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 décembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2695€ et 3841€ brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Depuis des décennies, l'étude de l'émission gamma des états quantiques du noyau atomique a joué un rôle central dans la découverte et la compréhension des nombreux phénomènes liés à sa structure. Chaque avancée technique majeure dans le domaine de la détection de rayons gamma a donné lieu à de nouvelles découvertes importantes dans le domaine de la science nucléaire.
Le projet AGATA (Advanced GAmma Tracking Array) est une collaboration européenne (actuellement composée de 40 partenaires de plus de 10 pays) pour construire le spectromètre gamma ultime basé sur le tracking des rayons gamma pour des applications en physique nucléaire. AGATA est un détecteur modulaire à base de germanium composé de cristaux hautement segmentés. Il est équipé d'une électronique numérique de pointe et d'un système d'acquisition de données à haut débit pour reconstruire les trajectoires des rayons gamma lors de leur interaction dans les cristaux de germanium. Depuis sa phase de démonstration en 2003-2008, AGATA a été installé dans les principales installations européennes d'accélérateurs (INFN-Legnaro, GSI, GANIL) et n'a cessé de croître depuis sa création en 2003, avec 15 détecteurs en 2009 et atteignant 45 détecteurs en 2019. Le projet entre maintenant dans sa deuxième phase avec la construction du multi-détecteur 4 pi (180 détecteurs) et des mises à niveau de tous les sous-systèmes sont à l'étude afin d'atteindre les performances de tracking complètes.
L'objectif de ce projet consiste à développer de nouveaux algorithmes de tracking améliorés à l'aide de méthodes de machine learning.
Le candidat retenu utilisera des données simulées ainsi que des données expérimentales pour capturer au mieux les caractéristiques de la diffusion de Compton et au-delà (matériaux, géométrie, électronique....). Des possibilités d'application à l'imagerie pour la médecine nucléaire, le démantèlement nucléaire et l'astronomie gamma sont envisagées.

Activités

-Adaptation et application de nouvelles techniques de tracking en Machine learning
-Optimisation des performances d'AGATA à travers le scan des nombreuses données existantes
-Collaboration avec les membres d'AGATA et GRETA
-Participation aux campagnes de physique d'AGATA au GANIL
-Préparation des articles pour publications
-Présentation des travaux lors de conférences scientifiques, d'ateliers et de séminaires.
-Le candidat sera membre du groupe SNO et participera naturellement aux expériences de physique menées auprès d'AGATA, GRETA ou Gammasphere

Compétences

- connaissances générales en physique et/ou structure nucléaire
Expertise :
-Programmation en C, C++, ROOT
- expérience en techniques d'intelligence artificielle
- Expérience dans les détecteurs à semi-conducteurs et particulièrement des détecteurs au germanium est vivement souhaitée
- Savoir travailler en équipe
- Bonne maitrise de l'anglais parlé et écrit.
La qualification minimale requise du candidat est un doctorat en physique ou en informatique.

Contexte de travail

Le laboratoire d'affectation est le CSNSM - Centre de Sciences Nucléaires et de Sciences de la Matière - unité mixte de recherche CNRS / Université Paris Sud – Paris Saclay, caractérisé par une activité multidisciplinaire dans les domaines de la physique nucléaire, de l'astrophysique et de la science des matériaux.

Contraintes et risques

La prise de fonction est envisagée au 1er décembre 2019 pour une durée de deux ans.
Des déplacements de courtes durées en France et à l'étranger sont à prévoir.

Informations complémentaires

Seules les candidatures déposées via le portail Emploi du CNRS seront étudiées.
Veuillez soumettre une lettre de motivation et un CV.

On en parle sur Twitter !