En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8523-CRIFOC-001 - Chercheur en spectrométrie de masse pour analyse d'aérosols naturels et anthropiques (H/F)

Chercheur en spectrométrie de masse pour analyse d'aérosols naturels et anthropiques (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8523-CRIFOC-001
Lieu de travail : VILLENEUVE D ASCQ
Date de publication : mardi 3 décembre 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2643.22€ et 3047.48€ bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Analyse de la composition chimique d'aérosols naturels et anthropiques par spectrométrie de masse laser et à ions secondaires

Activités

-Définir la méthodologie d'analyse (responsable à 50%, tâche principale)
-Participer à l'échantillonnage des aérosols (100%, tâche principale)
-Effectuer l'analyse de la composition chimique des échantillons: expérience, traitement statistique des données (100%, tâche principale)
-Corroborer avec la nanostructure des particules - analyses par Raman, FTIR, SEM, TEM (20%, tâche secondaire)
-Physico-chimie d'intérêt atmosphérique (maîtrise attendue 80%)
-Interprétation des résultats, rédaction des rapports et de publications scientifiques, communications dans des conférences (100%, tâche principale)

Compétences

-Spectrométrie de masse (maîtrise attendue 100%)
-Utilisation de lasers (maîtrise attendue 30%)
-Dimensionnement d'un système d'échantillonnage d'aérosols (maîtrise attendue 70%)
-Analyses statistiques multi-variées (maîtrise attendue 70%)
-Rédaction articles/communications scientifiques en anglais (maîtrise attendue 100%)
-Techniques complémentaires: Raman, FTIR? SEM, TEM, chromatographie (maîtrise attendue 20%)
-Doctorat en physico-chimie

Contexte de travail

Le contrat est proposé par l'équipe ANATRAC (Analyse de Traces) du Laboratoire PhLAM (Physique des Lasers, Atomes et Molécules - UMR8523 CNRS/Université de Lille), qui est spécialisée dans l'analyse d'échantillons d'intérêt environnemental, notamment par spectrométrie de masse laser et à ions secondaires. Quelques publications:
1. D. Duca, C. Irimiea, A. Faccinetto, J. A. Noble, M. Vojkovic, Y. Carpentier, I. K. Ortega, C. Pirim and C. Focsa, “On the benefits of using multivariate analysis in mass spectrometric studies of combustion-generated aerosols”, Faraday Disc. 218, 115-137 (2019) + couverture du journal
2. C. Irimiea, A. Faccinetto, X. Mercier, I. K. Ortega, N. Nuns, E. Therssen, P. Desgroux, C. Focsa, “Unveiling trends in soot nucleation and growth: When secondary ion mass spectrometry meets statistical analysis”, Carbon 144, 815-830 (2019)
3. K. F. Lee, N. Eaves, S. Mosbach, D. Ooi, J. Lai, A. Bhave, A. Manz, J. N. Geiler, J. A. Noble, D. Duca, and C. Focsa, “Model Guided Application for Investigating Particle Number (PN) Emissions in GDI Spark Ignition Engines”, SAE International Technical Papers 2019-26-0062 (2019)
4. C. Irimiea, A. Faccinetto, Y. Carpentier, I. K. Ortega, N. Nuns, E. Therssen, P. Desgroux, C. Focsa, “A comprehensive protocol for chemical analysis of flame combustion emissions by Secondary Ion Mass Spectrometry”, Rapid Commun. Mass Spectrom. 32, 1015-1025 (2018) + couverture du journal
5. O. Popovicheva, C. Irimiea, Y. Carpentier, I. K. Ortega, E. Kireeva, N. Shonija, J. Schwarz, M. Vojtisek, C. Focsa, “Chemical Composition of Diesel/Biodiesel Particulate Exhaust by FTIR Spectroscopy and Mass Spectrometry: Impact of Fuel and Driving Cycle”, Aerosol Air Qual. Res. 17, 1717-1734 (2017)
6. D. Delhaye, F-X. Ouf, D. Ferry, I. K. Ortega, O. Penanhoat, S. Peillon, F. Salm, X. Vancassel, C. Focsa, C. Irimiea, N. Harivel, B. Perez, E. Quinton, D. Gaffié, “The MERMOSE project: characterization of particle emissions of a commercial aircraft engine”, J. Aerosol Sci. 105, 48-63 (2017)
7. P. Parent, C. Laffon, I. Marhaba, D. Ferry, T.Z. Regier, I.K. Ortega, B. Chazallon, Y. Carpentier, C. Focsa, “Nanoscale characterization of aircraft soot: a high-resolution transmission electron microscopy, Raman spectroscopy, X-ray photoelectron and near-edge X-ray absorption spectroscopy study”, Carbon 101, 86-100 (2016)
8. I. K. Ortega, N. M. Donahue, T. Kurtén, M. Kulmala, C. Focsa, H. Vehkamäki, “Can Highly Oxidized Organics Contribute to Atmospheric New Particle Formation?”, J. Phys. Chem. A 120, 1452-1458 (2016)
9. A. Faccinetto, C. Focsa, P. Desgroux, M. Ziskind, “Progress toward the Quantitative Analysis of PAHs Adsorbed on Soot by Laser Desorption/Laser Ionization/Time-of-Flight Mass Spectrometry”, Environ. Sci. Technol. 49, 10510-10520 (2015)
10. A. Faccinetto, P. Desgroux, M. Ziskind, E. Therssen, C. Focsa, “High-sensitivity detection of polycyclic aromatic hydrocarbons adsorbed onto soot particles using laser desorption/laser ionization/time-of-flight mass spectrometry: An approach to studying the soot inception process in low-pressure flames”, Combust. Flame, 158, 227 (2011)
11. J. Moldanová, E. Fridell, O. Popovicheva, B. Demirdjian, V. Tishkova, A. Faccinetto, C. Focsa, “Characterisation of particulate matter and gaseous emissions from a large ship diesel engine”, Atmos. Environ., 43, 2632 (2009)
12. R. Lemaire, A. Faccinetto, E. Therssen, M. Ziskind, C. Focsa, P. Desgroux, “Experimental comparison of soot formation in turbulent flames of Diesel and surrogate diesel fuels”, Proc. Combust. Inst., 32, 737 (2009)

Contraintes et risques

Protection rayonnement laser - formation assurée à l'arrivée par le CERLA (Centre d'Etude et de Recherches Lasers et Applications)

On en parle sur Twitter !