En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8520-FRELEF-012 - Chercheur CDD en optomécanique hyperfréquence H/F

Chercheur CDD en optomécanique hyperfréquence H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8520-FRELEF-012
Lieu de travail : VILLENEUVE D ASCQ
Date de publication : lundi 7 janvier 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 3 juin 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : De 2555 à 2948 euros bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

L'optomécanique hyperfréquence a été développée pour l'ingénierie quantique, car elle permet de refroidir le mouvement mécanique à l'état fondamental quantique avec des photons à micro-ondes et de détecter un petit mouvement mécanique avec des photons à schéma ultra-sensible. L'objectif principal de ce projet est de développer une nouvelle plate-forme optomécanique à micro-ondes avec une large plage de température dynamique, notamment à température ambiante pour des applications pratiques. Sur la base de cette plate-forme, nous développerons des dispositifs optomécaniques, tels que des détecteurs à phonons à limitation quantique et des amplificateurs hyperfréquences directionnels, et étudierons les effets thermiques.

Activités

Le chercheur postdoctoral participera à la conception, à la fabrication et aux caractérisations simples micro-ondes du résonateur à micro-ondes et de l'oscillateur mécanique Si3N4. En particulier, le candidat sera responsable de l'optimisation du processus de micro / nano-fabrication de Si3N4-MEMS et de la configuration de base RF / hyperfréquence pour les détecteurs optomécaniques à phonon à limitation quantique. Elle ou il sera fortement soutenu par nos ingénieurs en salle blanche et centre de caractérisation à l'IEMN.

Compétences

• Vous avez récemment obtenu un doctorat en physique ou en génie électrique et possédez une expérience de recherche dans l'un des domaines suivants : MEMS / NEMS, dispositif de microélectronique, ingénierie RF / hyperfréquences, optomécanique. Vous avez des publications scientifiques.
• Vous êtes désireux d'apprendre et vous avez une ou plusieurs expériences dans la micro / nano-fabrication en salle blanche standard. Vous avez des connaissances dans les domaines suivants (au moins un ou plusieurs): simulation (propriétés mécaniques ou RF, par exemple : Comsol, CST ou HFSS), mesure RF / hyperfréquences, compétences en programmation (Python ou Matlab ou R) et calculs analytiques.
• Anglais ou français courant

Contexte de travail

Les activités de recherche de ce projet seront effectuées à l'Institut d'électronique, de microélectronique et de nanotechnologie (IEMN). Le laboratoire est dans l'agglomération de Lille, à une heure de train de Londres, Bruxelles et Paris et à 50 minutes de TGV de l'aéroport international Paris CDG. L'IEMN s'intéresse depuis 20 ans à l'exploration de la nanotechnologie et de la micro / nanoélectronique. Il possède une salle blanche au plus haut niveau en Europe, qui est équipée d'installations pour la fabrication de nanomatériaux, permettant de transférer des dessins sur des appareils réels. Outre les installations de nano-fabrication, l'IEMN propose également une plate-forme RF / MEMS fournissant des équipements pour la caractérisation des dispositifs optiques et électriques. Cette position post-doctorale concerne le groupe NAM6, composé de 5 chercheurs du CNRS et possède une vaste expérience en nanofabrication et en caractérisation de MEMS.

Contraintes et risques

Travail en salle blanche

Informations complémentaires

Expérience demandée moins de trois ans
Toute candidature doit inclure un CV et une lettre de motivation avant le 30 mars 2019 et être déposée via le portail emploi CNRS. N'hésitez pas à nous contacter pour avoir plus de détails par email: xin.zhou@iemn.fr ou didier.theron@iemn.univ-lille1.fr.

On en parle sur Twitter !