En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8214-VERSAR-002 - Post-doctorant INCA PCSI (H/F)

Post-doctorant INCA PCSI (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 9 février 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR8214-VERSAR-002
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : jeudi 19 janvier 2023
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 10 mois
Date d'embauche prévue : 1 avril 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2889,51 € bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Ce post-doctorant de 10 mois est financé par l'ITMO cancer dans le programme approches interdisciplicaires des processus oncogéniques et perpectives thérapeutives. Le but est d'obtenir la preuve de concept que des nanoparticules métalliques fluorescentes radioamplificatrices peuvent être utilisées comme nanodosimètres par comparaison avec des molécules fluorescentes.
Ce travail se fera en collaboration au sein d'iNanoTheRad, entre des laboratoires de disciplines et d'expertises différentes et complémentaires :
- ISMO CNRS/Paris-Saclay : l'équipe NanoBio possède une expertise dans la synthèse de nanoparticules métalliques greffées, et la quantification et la caractérisation de leur efficacité dans les cellules vivantes lorsqu'elles sont activées par des faisceaux médicaux (hadronthérapie notamment).
- Le LIDYL / DICO au CEA : l'équipe a une expertise dans la mesure des temps de vie de fluorescence des colorants en particulier des rhodamines par la méthode TCSPC ; le DICO est également reconnu comme un groupe de référence en chimie des rayonnements et de l'utilisation des rayonnements ionisants et des lasers pulsés femtoseconde et picoseconde.

Activités

Des nanoparticules (NPs) métalliques greffées à un fluorophore seront synthétisées à l'ISMO selon la méthode brevetée par le groupe. Le chercheur recruté sera chargé de préparer des échantillons de cellules contenant les NPs fluorescentes dans des conditions classiques (2D) et également des modèles 3D. Une collaboration avec le LIDYL (CEA) permettra au chercheur recruté d'optimiser un système transportable de comptage de photons uniques corrélés dans le temps pour mesurer la durée de vie de la fluorescence des NPs. La mesure de la durée de vie de la fluorescence sera effectuée à l'aide d'un système de comptage de photons uniques. Le système transportable sera ensuite déplacé dans les laboratoires des autres équipes afin de récolter des mesures sur des modèles cellulaires in vitro en 2D et 3D.

Compétences

Synthèse de nanoparticules et caractérisation
Préparation d'échantillons cellulaires
Spectroscopie de fluorescence
Anglais scientifique
Autonomie

Contexte de travail

Afin d'améliorer et de personnaliser les traitements de radiothérapie, des stratégies innovantes se développent rapidement. En particulier, les nanoparticules (NPs) multimodales sont utilisées pour améliorer les effets des radiations ainsi que les performances de l'imagerie médicale. Il est intéressant de noter que ces mêmes agents peuvent être utilisés pour quantifier la dose induite à l'échelle nanométrique, une question clé pour non seulement caractériser les mécanismes élémentaires dans les cellules mais aussi quantifier et prédire leur efficacité (nanodosimètre). Ce projet vise à développer un protocole expérimental pour évaluer le dépôt de dose induit lors d'un traitement par rayonnement et nanoparticules. Dans cette perspective, des nanoparticules de platine (NP-Pt) greffées avec une molécule fluorescente. La mesure de la durée de vie de fluorescence dans des cellules chargées de NPs, traitées par des radiations, permettra d'évaluer la dose locale et, in fine, l'efficacité du protocole combiné NP-radiation.

Contraintes et risques

Nous ne prévoyons aucun risque en termes de risques scientifiques, techniques, managériaux et environnementaux.

On en parle sur Twitter !