En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8197-NATBOI-010 - Assistant(e) ingénieur H/F en histologie et biologie cellulaire

Assistant(e) ingénieur H/F en histologie et biologie cellulaire


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8197-NATBOI-010
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : vendredi 5 octobre 2018
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 1860 € et 2200 € brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+2
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Les travaux réalisés s'effectueront dans le cadre d'un projet de recherche financé par la fondation Cotrel – Institut de France. L'objectif du projet est d'évaluer chez la souris les conséquences d'un polymorphisme d'un seuil nucléotide dans le gène Poc5, qui chez l'homme est responsable de l'apparition d'une scoliose à l'adolescence. Les altérations attendues sont en lien avec les fonctions ciliaires (cil primaire, cils motiles, stéréocils). Dans un premier temps l'étude se focalisera sur l'analyse de la morphologie ciliaire dans différents tissus, et sur la motilité des cils épendymaires. Dans un deuxième l'étude consistera à rechercher des anomalies morphologiques du système nerveux, avec une attention particulière pour la structure de l'oreille interne et des organes vestibulaires. Enfin si une anomalie vestibulaire est détectée, l'étude débouchera sur des tests des fonctions vestibulo-posturales des souris mutantes. Le/la candidat.e pourra également être amené.e à participer aux expériences d'autres membres de l'équipe en fonction des besoins.

Activités

Les activités du/de la candidat.e couvriront des tâches de génotypage, de marquages immunohistochimiques, d'observations en microscopie confocale et de mise en place de protocoles de transparisation. Il ou elle sera également amené.e à avoir une activité de « lab manager » consistant notamment à prendre en charge une partie des commandes de l'équipe.

Compétences

Le/la candidate doit :
- maitriser la technique de génotypage par PCR.
- avoir pratiqué des marquages immunohistochimiques.
- être rigoureux.se et organisé.e car plusieurs expériences seront menées en parallèle, avec des temps d'incubation à respecter.
- connaître les outils de bureautique classiques.
- être capable de s'adapter aux contraintes des travaux de recherche, qui peuvent imposer parfois des ajustements dans les horaires de travail.
- être capable de travailler en équipe et faire preuve de suffisamment de souplesse et de bienveillance pour contribuer à entretenir une ambiance de travail positive.

Par ailleurs, une expérience dans l'utilisation de la microscopie confocale et/ou dans la culture cellulaire serait un plus appréciable.

Contexte de travail

L'Institut de biologie de l'École normale supérieure (IBENS) est un centre de recherche pluridisciplinaire localisé dans le 5ème arrondissement de Paris. C'est une unité mixte CNRS/Inserm/ENS qui comprend environ 320 agents, répartis en 29 équipes de recherche. L'équipe d'accueil (Neurophysiologie des Circuits Cérébraux), co-dirigée par Clément Léna et Daniela Popa comprend 3 statutaires, 2 postdocs et 5 étudiant.e.s en thèse. Les travaux de l'équipe portent sur l'étude du dialogue entre le cervelet et plusieurs régions du cerveau antérieur dans le cadre du contrôle sensori-moteur, de la physiologie vestibulaire, de certains comportements émotionnels, mais également dans le cadre de pathologies telles que la maladie de Parkinson et la dystonie. Les approches expérimentales mises en œuvre au sein de l'équipe comprennent les enregistrements électrophysiologiques sur animaux en comportement, l'imagerie calcique, l'analyse comportementale, la neuromodulation optogénétique et les marquages histologiques antérogrades et rétrogrades. L'équipe travaille exclusivement sur des modèles rongeurs classiques (rats et souris).

On en parle sur Twitter !