En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8102-PHIGRA-002 - Ingénieur-e de rechercher en calcul scientifique (H/F)

Ingénieur-e de rechercher en calcul scientifique (H/F)


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8102-PHIGRA-002
Lieu de travail : MEUDON
Date de publication : vendredi 4 octobre 2019
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 6 mois
Date d'embauche prévue : 1 décembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2471,46 et 2847,40 selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le LUTH est un laboratoire de l'Observatoire de Paris, situé sur le site de Meudon et qui a une composante importante en calcul et en simulation numériques. Ce poste d'ingénieur a pour objectif de participer à l'optimisation est au développement des outils numériques du laboratoire. L'ingénieur sera affecté à l'équipe informatique du laboratoire, mais travaillera en collaboration étroite avec les chercheurs du laboratoire.

Activités

Sur le long terme les possibilités de travail sont nombreuses mais, dans un premier temps, il est proposé de se concentrer sur une optimisation de la bibliothèque numérique Kadath (www.kadath.obspm.fr). En particulier on souhaite explorer la possibilité de porter la bibliothèque sur des cartes GPU. L'emploi de la bibliothèque nécessite l'inversion de matrices de grandes tailles, réalisée pour l'instant uniquement sur CPU. On prévoit principalement de tester la possibilité d'utiliser un outil GPU du type MAGMA (developer.nvidia.com/magma). De bonnes connaissances en C++ et en GPU seront donc un plus.

Compétences

- Connaissance des langages de programmation (C++, Python, Fortran, Julia)
- Connaissance du calcul sur GPU.
- Connaissance des outils de parallélisme (OpenMPI, MPI).
- Avoir de solides notions en algorithmique.
- Posséder des notions de physique.
- Niveau correct en anglais souhaité.
- Capacité à travailler en équipe.

Contexte de travail

Le LUTH est une unité mixte de recherche (UMR8102) ayant comme tutelles le CNRS, l'Observatoire de Paris, et l'Université Paris Diderot. Les activités se concentrent sur les études théoriques, sur la modélisation et le calcul numérique en astrophysique. Les champs scientifiques comprennent la cosmologie, les phénomènes de hautes énergies, la relativité générale, les objets compacts, pour ne citer que les principaux.

L'ingénieur numéricien sera membre de l'équipe informatique du laboratoire comprenant trois autres IR et un IE. Il s'agit d'apporter une expertise aux chercheurs visant à améliorer les performances de leurs outils numériques. Il peut s'agir d'optimisation en terme de temps de calcul ou de gestion de la mémoire, de proposition de solution matériel ou logiciel ou encore de développer des algorithmes spécifiques. Un des objectifs est d'étendre le domaine d'application des codes en permettant leur utilisation sur les machines les plus modernes disponibles .

En plus de cet aspect de support, l'ingenieur pourra être amené à développer une activité plus prospective, testant et utilisant des techniques numériques novatrices à fort potentiel pour la communauté scientifique. Il participera à la formation des membres du laboratoires (en particulier des étudiants), du point de vue des outils informatiques (langages de programmation, bibliothèques scientifiques...).

Le contrat initial est d'une durée de 6 mois. Le financement d'une année supplémentaire est acquis, si le candidat retenu donne satisfaction. A plus long terme le laboratoire souhaite transformer ce poste en emploi pérenne.

On en parle sur Twitter !