En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8023-YANTOD-020 - Post-doc (H/F) "Ultra-strong light-matter coupling in quantum detectors"

Post-doc (H/F) "Ultra-strong light-matter coupling in quantum detectors"

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 3 février 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8023-YANTOD-020
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : mercredi 13 janvier 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 10 avril 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2728.28 euros brut mensuels pour un CDD chercheur (ancienneté inférieure ou égale à 2 ans)
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

L'objectif du projet Post-Doc est d'explorer les détecteurs infrarouges quantiques fonctionnant dans le régime de couplage lumière-matière ultra-fort. Nous étudierons des dispositifs où des puits quantiques semi-conducteurs sont intégrés dans des résonateurs électromagnétiques, «méta-atomes», avec confinement électromagnétique très en dessous de la longueur d'onde [1,2]. Cette géométrie permet un courant d'obscurité de détecteur fortement réduit et un taux de photo-génération amélioré [3].Avec tel dispositifs, nous allons explorer l'impact des états couplés lumière-matière sur le transport électronique du dispositifs. Un second objectifs est d'exporter les concepts de métamatériaux développée jusqu'à présent pour les fréquences THz (lambda=100µm) [1-3] aux détecteurs fonctionnant dans le moyen IR (lambda=10µm).
[1] M. Jeannin, et al. “Ultra-Strong Light-Matter Coupling in Deeply Subwavelength THz LC
resonators”, ACS Photonics 6 (5) 1207-1215 (2019).
[2] M. Jeannin, et al. “Absorption engineering in an ultra-subwavelength quantum system”, Nano Lett. 20 (6) 4430–4436 (2020).
[3] Jeannin et al. [4] M. Jeannin et al. “High temperature metamaterial terahertz quantum detector” , Appl. Phys. Lett. 117, 251102 (2020).

Activités

-Conception des méta-matériaux compatibles avec l'injection/lecture du courant électrique dans des dispositifs à semi-conducteurs.
-Fabrication en salle blanche des zones absorbantes à base de puits quantiques semi-conducteur insérés en métamatériaux.
-Caractérisations optique et électrique des dispositifs à basse température.
-Modélisation théorique des données afin de comprendre les liens entre le transport électronique et les états couplés lumière-matière.

Compétences

- Connaissances solides de physique des dispositifs optoélectroniques intersousbandes
- Caractérisations optique et électronique des nano-dispositifs.
- Le candidats doit avoir une expérience antérieure avec dispositifs fonctionnant en régime de couplage fort dans le domaine du moyen/lointain infrarouge.

Contexte de travail

Ce projet est soutenu par le project ERC “UNIQUE” (https://erc.europa.eu/projects-figures/erc-fundedprojects/results?search_api_views_fulltext=todorov). Le but de ce projet est d'explorer les effets quantiques du régime de couplage ultra-fort lumière-matière. Le projet aura lieu dans l'équipe QUAD du Laboratoire de Physique de l'Ecole Normale Supérieure, située dans le quartier latin du Paris. De plus, le post-doc va bénéficier d'un accès complet aux salles blanches du consortium Paris Centre.

Contraintes et risques

Risques standards liés à la fabrication en centrale technologique. Une formation aux risques sera dispensée.

On en parle sur Twitter !