En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8023-YANTOD-013 - Post-doc (H/F) “Metamaterial-enhanced quantum infrared detectors”

Post-doc (H/F) “Metamaterial-enhanced quantum infrared detectors”

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8023-YANTOD-013
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : mardi 1 octobre 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 31 octobre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2498 E et 3100 E net mensuel selon l'expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le post-doc a pour mission de concevoir, fabriquer et caractériser des détecteurs quantiques infrarouges insérés dans des résonateurs à métamatériaux électromagnétiques. Ces résonateurs se comportent comme des circuits inducteurs-capacité à très haute fréquence, avec des parties capacitives fortement réduites (M. Jeannin, et al. ACS Photonics 6, 1207-1215 (2019)). Dans ce type de géométrie on attend un courant d'obscurité fortement réduit par rapport au photo-courant généré, et une température de fonctionnement accrue. Le but du post-doc est de valider ce concept. Dans un deuxième temps, sont objective sera d'étudier ces détecteurs en régime de couplage lumière-matière ultra-fort, ainsi que des détecteurs à photon unique de type CSIP (Charge Sensitive Infrared Photo-transistor).

Activités

-Conception des méta-matériaux compatibles avec l'injection/lecture du courant électrique dans des dispositifs à semi-conducteurs.
-Fabrication en salle blanche des zones absorbantes à base de puits quantiques semi-conducteur insérés en métamatériaux
-Caractérisations optique et électrique des dispositifs à basse température. Les caractérisations optiques consistent en mesures de réflectivité par spectroscopie FTIR. Les caractérisations électriques consistent en mesures des spectres de photo-courant, mesures de responsivité, caractérisation du bruit des détecteurs.

Compétences

-Fabrication en salle blanche : lithographie optique et électronique, gravures sèches (ICP), fabrication des dispositifs III-V,
- Des notions sur la caractérisation des détecteurs (mesures de photo-courant, responsivité, détectivité …)

Contexte de travail

Le post-doc sera financé par le projet FETFLAG «Qombs», qui explore des peignes de fréquences obtenus à partir de lasers à cascade quantique (QCL) fonctionnant dans la partie infrarouge moyen (longueurs d'onde entre 4 microns et 10 microns) du spectre électromagnétique. Le candidat postdoctoral aura la possibilité de travailler dans un environnement scientifique d'excellence au cœur de Paris, avec des installations techniques de pointe. De plus, le consortium FETFLAG, qui réunit une partie des plus grandes institutions scientifiques et industrielles du domaine de l'optoélectronique MIR, offrira d'autres possibilités de carrière après l'achèvement du projet post doctoral.

Contraintes et risques

Risques standards liés à la fabrication en centrale technologique

On en parle sur Twitter !