En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8006-CLAMAN-001 - Chercheur H/F en modelisation et simulation de trajectoires en fabrication additive

Chercheur H/F en modelisation et simulation de trajectoires en fabrication additive

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8006-CLAMAN-001
Lieu de travail : PARIS 13
Date de publication : mardi 7 janvier 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2600 et 3500 € mensuels bruts
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Nous attendons de ce postdoctorat, d'une part, une meilleure description de trajectoire de dépôt (deposition trajectory) par rapport à la paramétrisation de forme de la pièce et, d'autre part, la mise en place d'une méthodologie permettant d'exprimer les résultats d'un procédé comme fonction du matériau associé et des entrées au procédé, en utilisant des données expérimentales et synthétiques (la dernière provenant de simulations haute fidélité ou ROM). À cet effet, des techniques avancées d'intelligence artificielle (approches avancées d'apprentissage automatique) seront envisagées.

Activités

La simulation efficace de la fabrication additive se heurte à plusieurs problèmes, la plupart liés à la nature multi-physique et multi-échelle de cette tâche. D'autres sont liés aux différents paramètres des matériaux et procédés affectant la qualité de la pièce (métallurgie, microstructure, porosité, etc.) ainsi qu'aux distorsions induites par les contraintes résiduelles installées.

Lors de précédents travaux, et dans ceux concernés par une autre thèse de doctorat SOFIA au PIMM (ENSAM), la réduction de l'ordre des modèles avancés est envisagée pour l'évaluation de la réponse structurelle (distorsion) en fonction de différents paramètres du procédé (trajectoire de dépôt) et du couplage thermomécanique (puissance appliquée vs retrait thermique).

Les principales limites d'une telle approche sont liées à son échelle d'analyse macroscopique ainsi qu'aux difficultés de paramétrage de la trajectoire de dépôt.

Compétences

De solides connaisances en apprentissage automatique (machine learning), en ingénierie des procédés (process engineering) et en science des données (data science) seront appréciées.

Contexte de travail

Le laboratoire Procédés et Ingénierie en Mécanique et Matériaux (PIMM, http://pimm.ensam.eu/ ) est une Unité Mixte de Recherche du CNRS basée sur le site de l'Ecole Nationale Supérieure d'Arts et Métiers. Il rassemble une vaste gamme de spécialistes (environ 120 personnes) allant de la mécanique des matériaux et des structures à la métallurgie et la chimie des polymères, des procédés de mise en forme et d'assemblage aux méthodes avancées de la simulation numérique.


Les travaux s'inscrivent dans le Projet PSPC SOFIA

Contraintes et risques

Pas de contraintes / risques

On en parle sur Twitter !