En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7639-JERFAU-002 - Postdoctorat H/F: Accélération d'électrons par laser et application à la diffraction d'électrons

Postdoctorat H/F: Accélération d'électrons par laser et application à la diffraction d'électrons

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 6 août 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7639-JERFAU-002
Lieu de travail : PALAISEAU
Date de publication : vendredi 16 juillet 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 3880€ brut mensuel
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Un poste de chercheur post-doctoral d'un an est ouvert au Laboratoire d'Optique Appliquée (LOA). La recherche proposée est dans le domaine de l'accélération laser par champ de sillage (LWFA), dans laquelle une impulsion laser femtoseconde est utilisée pour accélérer les faisceaux d'électrons relativistes dans un plasma. Bien que cette technique soit souvent mise en œuvre avec des systèmes laser du niveau d'énergie au Joule, l'équipe APPLI au LOA a récemment découvert un nouveau régime : nous utilisons des impulsions laser à cycle unique (3,5fs) au taux de répétition du kilohertz pour produire des faisceaux d'électrons de 2-10 MeV. Nous avons accès à un système laser unique qui délivre une puissance crête de 1 TW à un taux de répétition du kHz en un seul cycle optique, ce qui nous permet d'être à l'avant-garde de l'accélération laser-plasma à haute cadence.
Les faisceaux d'électrons ont des propriétés uniques telles que des durées de quelques femtosecondes seulement. Cette durée extrêmement courte, associée à un taux de répétition élevé et à la gamme d'énergie MeV, rend cette source d'électrons extrêmement prometteuse pour l'étude des matériaux sur des échelles de temps ultra rapides. Récemment, notre source d'électrons a été optimisée et atteint maintenant un haut niveau de stabilité qui permet d'envisager son application à la diffraction d'électrons ultra-rapide. Le but sera de sonder la dynamique structurale d'échantillons solides monocristallin avec une résolution sans précédent inférieure à 10fs. Le chercheur postdoctoral se joindra à cet ambitieux programme dont les missions sont les suivantes : (i) poursuivre l'optimisation et la stabilisation de la source d'électrons à haute cadence, (ii) identifier et résoudre tous les problèmes techniques liés au fonctionnement à haute cadence, (iii) et surtout, contribuer à la conception et à la réalisation d'un appareil expérimental pour mettre œuvre la diffraction électronique ultra rapide utilisant une source plasma.

Activités

Le (la) chercheur.e postdoctoral.e contribuera à cet effort de recherche à plusieurs niveaux en :
- proposant de nouveaux concepts de compression temporelle d'un faisceau d'électrons relativistes
- réalisant une étude numérique du transport des électrons dans une ligne magnétique constituée de solénoïdes permanents et de dipôles magnétiques. Les performances qui peuvent être atteintes seront estimées dans le but d'atteindre les performances requises pour la diffraction d'électrons.
- mettant en œuvre expérimentalement cette ligne de transport magnétique et en caractérisant les propriétés du faisceau d'électrons à travers cette ligne
- réalisant des expériences de diffraction d'électrons et si possible en réalisant une première expérience pompe-sonde qui permettra d'estimer la résolution temporelle du diffractomètre

Compétences

Le candidat doit être titulaire d'un doctorat en physique expérimentale et posséder une vaste expérience dans un ou plusieurs des domaines suivants : interaction laser-plasma (idéalement accélération laser-plasma), optique ultra-rapide et laser femtoseconde (expert).
- De l'expérience dans le transport de faisceaux de particules chargées sera également très appréciée (optionnel).
- Le candidat doit avoir de l'expérience en anglais scientifique, en rédaction d'articles et en préparation de publications pour des revues scientifiques.
- Le candidat doit avoir de l'expérience dans la présentation des résultats de recherche lors de conférences internationales.
- Le candidat doit maîtriser certains langages de programmation tels que Matlab, Python, LabView (ou équivalent) et doit être capable d'écrire de petits codes pour l'analyse de données ou le contrôle d'instruments (expert).
- Le candidat doit être capable de travailler en équipe, d'interagir positivement avec des chercheurs de même niveau ou plus expérimentés et de fournir des conseils aux jeunes chercheurs, par exemple des étudiants en maîtrise ou en doctorat.

Contexte de travail

Le candidat rejoindra le groupe APPLI du Laboratoire d'Optique Appliquée (LOA). Le LOA est un laboratoire de classe mondiale spécialisé dans le développement et l'utilisation de lasers femtoseconde ultra-intenses. Le laboratoire est également reconnu internationalement pour ses développements dans le domaine de l'accélération laser-plasma. Dans ce contexte, le groupe APPLI se concentre sur le développement de l'accélération laser-plasma à haut taux de répétition et la promotion d'applications en dynamique ultra-rapide dans la matière condensée.
La nature du travail sera essentiellement expérimentale, avec un accès privilégié au laser de la "Salle Noire", une installation unique composée d'un système laser kHz à cycle unique et d'un appareil expérimental d'accélération laser-plasma. Le chercheur postdoctoral prendra la responsabilité et développera l'installation expérimentale tout en effectuant des recherches de pointe dans le domaine de l'accélération laser-plasma. Le candidat se joindra à une équipe composée de plusieurs ingénieurs de recherche et doctorants.

Contraintes et risques

Pas de contraintes particulières. Les risques sont liées au fonctionnement de l'expérience: risque laser et radioprotection essentiellement. Le laboratoire est suivi par l'Autorité de Sureté Nucléaire qui s'assure que les dispositifs et procédures de sécurité concernant la radioprotection sont bien respectés.

On en parle sur Twitter !