En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7605-ELOMUG-015 - Post-doctorant en physique expérimentale d'interaction laser-matière (H/F) - M/F

Post-doctorant en physique expérimentale d'interaction laser-matière (H/F) - M/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7605-ELOMUG-015
Lieu de travail : PALAISEAU
Date de publication : jeudi 8 novembre 2018
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2605 et 3007 euros bruts par mois selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Au sein du laboratoire LULI (laboratoire pour utilisation des lasers intenses), le candidat travaillera dans le groupe SPRINT dans le cadre d'un projet de l'ERC, dirigé par J. Fuchs, qui débutera le 1er janvier 2019 et qui vise à étudier la nucléosynthèse en laboratoire, à l'aide de lasers à ultra haute puissance.
Le projet couvre plusieurs domaines: accélération des ions à haute énergie, conversion des neutrons, génération et caractérisation de plasmas, physique nucléaire.

Activités

Le candidat dirigera certaines activités en fonction de son expertise. Plusieurs doctorants feront également partie du projet. le candidat sera amené à participer à leur mentorat. Le candidat sera également encouragé à écrire ses propres propositions pour faire avancer le projet.

Le projet exploitera l'installation laser multi-PW «Apollon», qui fait partie du laboratoire LULI, mais également d'autres installations à l'étranger, dans l'UE ou hors de l'UE.
Les activité du candidat seront principalement expérimentales (réaliser des expériences et développer de nouveaux instruments / diagnostics, analyser les données).
Ces activités devraient être en lien avec les groupes théoriques avec lesquels le groupe SPRINT entretient une forte interaction dans le cadre du projet.
Par conséquent, si le candidat possède une certaine expertise en matière de simulation numérique (PIC, MHD), il / elle sera capable de réaliser facilement ses propres simulations sous la direction de nos collaborateurs. Le candidat sera responsable de l'analyse des données des expériences, en lien avec nos collaborateurs théoriques, et prendre la tête de la rédaction d'articles originaux avec des revues à impact élevé mettant en valeur ses recherches. L'objectif ultime étant de pouvoir obtenir des données de laboratoire relatives à l'astrophysique nucléaire et à la nucléosynthèse.

Compétences

Un doctorat expérimental en physique des plasmas, physique nucléaire et astrophysique est souhaitable, avec une solide expérience en laboratoire.
Quelques connaissances en simulation numérique sont un atout.
Une aptitude démontrée en rédaction d'articles scientifiques est nécessaire, les compétences en rédaction de propositions sont un atout. Le candidat sera amené à publier et promouvoir ses recherches, ainsi que proposer des projets.
Le projet est réalisé en équipe, avec de fortes interactions avec des groupes théoriques / informatiques, d'où la nécessité d'une aptitude à travailler en équipe et dans un environnement multidisciplinaire.
Les autres critères essentiels pour ce poste sont la capacité de travailler de manière indépendante/autonome, la capacité d'organisation et la capacité de rendre compte de ses propres actions.

Contexte de travail

Le poste à pourvoir est situé au sein de l'unité mixte de recherche, le Laboratoire d'Utilisation des Lasers Intenses (LULI) dont les tutelles sont l'École Polytechnique, le CNRS, Sorbonne Université, et le CEA.Elle est composée de 100 agents ; 35 chercheurs - 65 Ingénieurs techniques administratifs.
Cette unité, installée dans les locaux de l'École Polytechnique à Palaiseau, a pour mission de développer et d'exploiter de nouveaux lasers intenses. Dans ce cadre, un projet appelé Apollon vise à offrir à une large communauté de physiciens une installation laser 10PW au meilleur niveau international.
Le projet, financé dans le cadre des Contrats de Plan Etat Région 2007-2013 et 2015-2020 et de l'Equipex « CILEX », bénéficie du soutien du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, de la Région Ile de France, du conseil général de l'Essonne, de l'Agence Nationale de la Recherche, du CEA, de l'Ecole Polytechnique et du CNRS.
L'installation APOLLON doit ouvrir partiellement en 2019 et totalement en 2020.

Contraintes et risques

Le candidat sera amené à voyager, plusieurs fois par an, jusqu'à un mois à la fois pour participer à des expériences au sein d'autres installations.

On en parle sur Twitter !