En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7585-ABIJOR-010 - Position postdoctorale dans l'expérience Hyper-Kamiokande au LPNHE (H/F) - CDD 24 mois

Position postdoctorale dans l'expérience Hyper-Kamiokande au LPNHE (H/F) - CDD 24 mois

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 7 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7585-ABIJOR-010
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : jeudi 16 juin 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2743,70€ à 3896,74€ bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Hyper-Kamiokande est une expérience d'oscillation des neutrinos à longue distance, en construction au Japon avec un début de prise de données prévue en 2027. Cette expérience vise à imposer de fortes contraintes sur la violation de la symétrie CP dans le secteur leptonique ainsi qu'à produire des mesures précises des paramètres d'oscillation. Le programme d'Hyper-Kamiokande est très riche, couvrant d'autres sujets de physique des particules comme la désintégration du proton ou la recherche de neutrinos stériles et aussi l'astrophysique multi-messagère avec la détection de l'explosion de supernovae.
Un nouveau détecteur lointain avec un plus grand volume fiduciel que le détecteur Super-Kamiokande est en cours de construction afin d'augmenter le nombre de neutrinos détectés. Ce nouveau détecteur aura son électronique de détection sous l'eau au plus proche des photo-multiplicateurs (PMTs). Tous les signaux provenant des 20.000 PMTs devront être synchronisés au sein du détecteur pour la reconstruction des anneaux Cherenkov, mais aussi avec les expériences d'astrophysique à travers le monde grâce aux signaux GPS. Le LPNHE a la charge de la production d'un tel système. La quantité de données collectées sera alors conséquente et le stockage au Centre de Calcul de Lyon sera mis à contribution.
Le contrat est financé par le projet JCJC « BERTHA » de l'ANR (Agence Nationale de la Recherche) pour une durée de trois ans et couvrira les délivrables du projet. Les frais de voyage au Japon (notamment pour les réunions de collaborations et les tests sur place) et la participation à des conférences internationaux sont couverts par le budget du projet.

Activités

Le.a candidat.e retenu.e devrait travailler sur le système de génération du temps et de distribution de l'horloge pour le détecteur lointain d'Hyper-Kamiokande et aux études de physiques associées (temps de vol, astrophysique multi-messagère), afin de préparer l'installation et la prise de données par le nouveau détecteur lointain. Selon ses gouts, des contributions au computing d'HK pourront été faites.
En outre, le.a candidate contribuera à l'expérience T2K au travers de shifts auprès du détecteur proche ND280 et à l'analyse des données existantes en vue des analyses futures avec l'expérience HK.
Le contrat postdoctoral est financé par l'ANR pour deux ans, renouvelable un an. Le démarrage du contrat est le 1er octobre 2022, mais une date ultérieure peut être envisagée.

Compétences

Le candidat ou la candidate doit avoir un diplôme de doctorat (ou équivalent) en physique des particules ou astrophysique. De bonnes connaissances en programmation (C++, ROOT, python) sont nécessaires. Des connaissances en traitement des signaux temporels et un bagage expérimental et en analyse de données sont souhaité. De l'expérience dans les analyses des oscillations des neutrinos est souhaitée mais pas obligatoire.

L'ajout à votre candidature d'un résumé des activités scientifiques antérieures et d'une lettre de motivation, ainsi que de deux ou trois lettres de référence seront appréciés.

Contexte de travail

Le LPNHE est une unité mixte de recherche de 160 personnes dont les recherches sont à dominante expérimentale en physique des particules et des Astroparticules. Il est impliqué dans des collaborations internationales majeures dans les domaines de la physique des particules, des astroparticules et de la cosmologie. Actuellement, le groupe Neutrinos du LPNHE est impliqué dans l'analyse des données de l'expérience T2K, dans la mise à niveau du détecteur proche et dans la préparation de l'expérience de prochaine génération, Hyper-Kamiokande. Le groupe Neutrinos est composée de cinq permanents dont quatre chercheurs CNRS (J. Dumarchez, C. Giganti, B. Popov, M. Zito) et un maître de conférence (M. Guigue), quatre doctorants et deux postdoctorants

On en parle sur Twitter !