En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7504-DIEWEI-001 - Postdoctorant-e en physique quantique mésoscopique H/F

Postdoctorant-e en physique quantique mésoscopique H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 11 décembre 2020

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7504-DIEWEI-001
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : vendredi 20 novembre 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : à partir de 2675,28 euros brut mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le/La candidat-e retenu-e effectuera des recherches en Physique Théorique, dans le domaine de la thermodynamique quantique et du transport quantique.
Le projet vise à développer des théories qui explorent comment et où la dissipation se produit dans le transport quantique à travers des nanostructures, lorsque ce transport quantique non local. En particulier, nous utiliserons la modélisation de sondes locales dans les systèmes nanométriques pour répondre à des questions fondamentales dans le domaine de la thermodynamique quantique.

Activités

Le/la postdoctorant-e travaillera dans le domaine de la physique théorique, effectuant des calculs analytiques et numériques. Les concepts de transport quantique, notamment l'approche de Landauer à la conductance vont être utilisés. Le traitement de situations hors équilibre, et le couplage électron-phonon doivent être inclus pour décrire des situations de couplage entre courant électrique et flux de chaleur. Sur le plan numérique, des outils de résolution d'équations différentielles décrivant ces courants d'électrons et de chaleur couplés vont être utilisés. Tandis que le travail se fera en collaboration étroite avec les membres de l'équipe de recherche à l'IPCMS et dans l'équipe partenaire à Grenoble, la capacité à travailler en relative autonomie est attendue.

Compétences

Le/La candidat-e idéal-e aura une expérience en Physique de la Matière Condensée, et de bonnes connaissances des théories du transport quantique et de la thermodynamique quantique. Il/Elle devrait de préférence avoir une connaissance des approches numériques pour résoudre des équations différentielles dans le contexte de problèmes de la diffusion et du flux thermique.

Contexte de travail

Le travail se fera en collaboration étroite avec l'équipe de Physique Quantique Mésoscopique à l'Institut de Physique et Chimie des Matériaux de Strasbourg (IPCMS) et avec R. Whitney et D. Basko au Laboratoire de Physique et Simulation des Milieux Condensés (LPMMC) à Grenoble. La personne choisie sera basée à l'IPCMS, un laboratoire interdisciplinaire situé sur le Campus de Cronenbourg à Strasbourg, dans lequel travaillent environ 200 personnes, et effectuera des séjours réguliers dans le LPMMC, un laboratoire de physique théorique de la matière condensée d'une trentaine de personnes, localisé sur le campus CNRS à Grenoble.

Contraintes et risques

Des voyages réguliers entre Strasbourg et Grenoble seront à prévoir.

On en parle sur Twitter !