En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7374-NICNOU-007 - Ingénieur de Recherche H/F en sciences des matériaux

Ingénieur de Recherche H/F en sciences des matériaux

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7374-NICNOU-007
Lieu de travail : ORLEANS
Date de publication : jeudi 31 janvier 2019
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 avril 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2 399 € et 3 072 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Au CNRS, au sein du laboratoire ICMN, les activités feront partie de l'axe « Carbones Fonctionnels – Environnement - Biomatériaux » où la recherche est focalisée sur les matériaux carbonés nanotexturés et fonctionnalisés, l'étude de leurs propriétés physico-chimiques, texturales et structurales et de leur réactivité interfaciale. Il travaillera sous la supervision d'un Maître de Conférences HDR, dans le cadre du projet financé par la Région Centre-Val de Loire DEPRICAME, « DEcap/PRIme : plateformes PIVOTS pour Carbones Activés spécifiques du MEtolachlore et dérivés». L'objectif du projet est d'élaborer des carbones activés à partir de matériaux lignocellulosiques issus de résidus de l'agriculture locale et d'éventuellement les fonctionnaliser afin d'optimiser la cinétique et les capacités d'adsorption du métolachlore et ses dérivés. Une validation technique (tests dans un pilote expérimental d'échelle métrique de la plateforme PRIME avec des eaux naturelles contaminées) sera réalisée en fin de projet.

Activités

L'Ingénieur de Recherche contribuera en particulier à développer plusieurs aspects du projet.
Ses activités principales seront axées sur :
• la conception et le développement de la technologie pour l'élaboration de carbones activés par activations physique ou chimique à partir de différentes matières premières lignocellulosiques en étudiant la composition en hémicellulose, cellulose et lignine,
• le développement, l'adaptation et la coordination des caractérisations texturales, morphologiques et de chimie de surface,
• la mise en place et l'optimisation de méthodes de fonctionnalisation de surface afin de modifier de manière contrôlée les caractéristiques physico-chimiques des matériaux carbonés élaborés (porosité, chimie de surface),
• les caractérisations texturales (adsorption N2), microtexturales et structurales (MET), de la composition chimiques (MEB-EDX, IRTF, XPS,..) des matériaux carbonés élaborés et modifiés,
• l'étude et optimisation des cinétiques et des isothermes de l'adsorption du métolachlore et de ses dérivés sur les carbones activés élaborés et modifiés afin de comprendre le mécanisme d'adsorption pour l'extrapolation du procédé à l'échelle métrique,
• le test des CA optimisés en mode dynamique à échelle métrique (Brgm, ICMN et JACOBI).
Ses activités secondaires porteront sur :
• l'étude, le développement et la gestion de l'analyse par HPLC de ce type de molécules,
• l'optimisation des capacités d'adsorption des matériaux carbonés,
• la diffusion et la valorisation des résultats par la publication d'articles dans des revues internationales sur les résultats obtenus pendant le projet.
• la participation à des colloques et conférences
• la valorisation du projet : actions pour la vulgarisation scientifique (Fête de la science,..)
Il est attendu que les résultats obtenus fassent l'objet du rapport final du projet financé par la Région Centre-Val de Loire « DEcap/PRIme: plateformes PIVOTS pour Carbones Activés spécifiques du MEtolachlore et dérivés».

Compétences

Le candidat devra travailler de façon autonome. Il est attendu qu'il ait :
• une thèse récente (< 2 ans) en sciences des matériaux avec une spécialisation en physico-chimie des matériaux,
• des connaissances solides en science des matériaux, une bonne connaissance de la physico-chimie des matériaux carbonés et idéalement avec une expérience dans le domaine de la fonctionnalisation,
• une compétence en recherche attestée par, au moins, une publication en premier ou deuxième auteur en lien avec les activités du projet,
• la capacité à travailler en équipe sur des projets pluridisciplinaires (science des matériaux, analyses par HPLC),
• la capacité organisationnelle et capacité à apprendre et à développer ses compétences ;
• la maîtrise du français et de l'anglais, aussi bien à l'écrit qu'à l'oral,
• la capacité à encadrer un étudiant (niveau Master).

Contexte de travail

Le laboratoire ICMN est une unité mixte de recherche (UMR 7374) qui a pour tutelles le CNRS (rattachement à l'Institut de Physique (INP) du CNRS) et l'Université d'Orléans. Composé de 47 agents dont 34 personnels permanents, le laboratoire est situé sur le campus du CNRS. Les objectifs de recherche de l'ICMN sont basés sur des approches multi-échelle et pluridisciplinaire des matériaux, nano-objets et systèmes qui font l'objet de nos activités, en associant des études expérimentales et de modélisation. Nos activités sont focalisées sur la compréhension des organisations multi-échelles des entités élémentaires nanométriques qui constituent les matériaux, des interactions de ces entités entre-elles, et des phénomènes se situant aux interfaces des matériaux et systèmes étudiés. Cette démarche permet une meilleure identification et compréhension des phénomènes physico-chimiques responsables du comportement des matériaux et permettant une amélioration et une optimisation des propriétés recherchées. La caractérisation de la structure, microtexture, organisation multi-échelles et chimie de surface des matériaux s'appuie sur un parc instrumental riche en techniques analytiques variées et performantes en science des matériaux (voir description des techniques sur le site internet de l'ICMN).

Contraintes et risques

- Des déplacements de courte durée (1 à 2 semaines) en France (Vierzon) sont à prévoir.
- Une formation en expérimentation en analyse par HPLC serait un plus.

Informations complémentaires

Date limite de réception des candidatures :
21 février 2019, 18 h 00

On en parle sur Twitter !