En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7362-NADBLO-003 - Chercheur (H/F) - Impacts du changement climatique sur le secteur résidentiel

Chercheur (H/F) - Impacts du changement climatique sur le secteur résidentiel

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 13 décembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7362-NADBLO-003
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : lundi 22 novembre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 17 mois
Date d'embauche prévue : 10 janvier 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : à partir de 2690,43 euros bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

La mission consistera à analyser les scénarios du changement climatique sur la Région Grand Est, et à participer au développement d'une méthodologie pour analyser le confort thermique sur l'Eurométropole de Strasbourg et les besoins en énergie des bâtiments selon divers scénarios de rénovation.

Activités

Le chercheur devra participer à :
- L'analyse des scénarios du changement climatique sur la Région Grand Est
- La modélisation des impacts des scénarios du changement climatique sur le climat local, allant jusqu'à l'échelle urbaine (notamment le climat urbain de l'Eurométropole de Strasbourg).
- Evaluer l'impact de cette évolution climatique sur les besoins en énergie des bâtiments (chauffage et climatisation).
- Animer des discussions avec les partenaires du projet
- Ecrire un rapport
- Participer à l'article d'articles scientifiques
Lire pour plus d'information (l'idée est d'étendre le travail à l'été/climatisation) : Kohler, M., N. Blond, A. Clappier, A city scale degree-day method to assess building space heating energy demands in Strasbourg Eurometropolis (France), Applied Energy, Volume 184, 15 December 2016, Pages 40-54, ISSN 0306-2619, http://dx.doi.org/10.1016/j.apenergy.2016.09.075.

Compétences

Compétences principales :
- formation dans le domaine des sciences atmosphériques ;
- bonnes connaissances en climatologie et météorologie ;
- expérience dans la modélisation climatique et/ou météorologique
- maitrise d'un langage de programmation (expérience en langage FORTRAN et Python souhaitée)
Autres compétences souhaitées :
- Outils informatiques / logiciels
- Compétences linguistiques : français & anglais (B2). L'anglais sera important car une collaboration avec le CIEMAT (Espagne est envisagée)
- Qualités rédactionnelles en français et anglais
- Aptitude au travail en équipe
- Capacité à travailler dans le respect des règles et procédures
- Autonomie, capacité organisationnelle et capacité à rendre compte
- Adaptation aux contraintes du travail
- Capacité à communiquer et à argumenter : analyse, synthèse et esprit critique
- Capacité à apprendre et à développer ses compétences, flexibilité et adaptabilité, créativité.

Contexte de travail

Le CNRS est le Centre National de Recherche Scientifique. Le Laboratoire Image Ville Environnement (LIVE) est un des laboratoires de recherche CNRS et de l'Université de Strasbourg. Le LIVE est rattaché aux instituts du CNRS de l'Ecologie et de l'Environnement (INEE), et des Sciences Humaines et Sociales (INSHS). C'est un laboratoire regroupant principalement des géographes, mais également d'autres chercheurs issus de différentes disciplines. Le groupe de recherche « Energie, Pollution de l'air, et Climat » (EPAC) regroupent des physiciens-chimistes de l'atmosphère : 3 chercheurs et enseignant-chercheurs permanents, 2 doctorants, 3 ingénieurs. Ce groupe est impliqué dans le projet ADEME AMBRES « Approche multicritères pour un bâtiment résilient et sain », qui vise notamment à prendre en compte le changement climatique dans les décisions visant le secteur du bâtiment. Le-la chercheur-e sera intégré-e au groupe EPAC. Il-elle sera impliqué-e dans une collaboration avec plusieurs organismes privés (OCTOPUS LAB, ENGIE, NOBATEK), et le Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement (LSCE) de l'Institut Pierre Simon Laplace (IPSL). L'environnement de travail est celui d'un laboratoire de modélisation : PCs de bureau fixe, PC portables, et accès à centre de calcul intensif (Mesocentre de calcul de l'Université de Strasbourg).

Contraintes et risques

Quelques déplacements de courtes durées sont à prévoir entre Strasbourg, Paris et Lille principalement.

Informations complémentaires

Cette offre entre dans le cadre du projet AMBRES qui vise à développer un système de modélisation et une approche multi-critères qui puissent aider à guider les choix de conception et de rénovation des bâtiments. Il s'agit de se munir d'outils permettant de définir les meilleures stratégies pour que le secteur résidentiel et tertiaire puisse atteindre au plus vite les objectifs de réduction des consommations d'énergie et des émissions de gaz à effet de serre, tout en assurant le maximum de confort des populations dans un contexte de changement climatique.

On en parle sur Twitter !