En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7359-PASIRA-001 - Chercheur (H/F) post-doctoral : Etude de gisements pétroliers et gaziers ultra-profonds et développements analytiques

Chercheur (H/F) post-doctoral : Etude de gisements pétroliers et gaziers ultra-profonds et développements analytiques

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7359-PASIRA-001
Lieu de travail : VANDOEUVRE LES NANCY
Date de publication : mercredi 8 janvier 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 3 février 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2643€ et 3767€ bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Lorsque les gisements de pétrole et de gaz se forment, ils laissent quelques témoins sous la forme de minuscules inclusions de fluides piégés dans les minéraux. L'objectif de ce projet est de faire « parler » ces témoins pour en savoir plus sur les conditions de température et pression de formation des gisements, la nature des fluides piégés et l'âge des gisements.
La finalité de ce travail est évidemment de construire des modèles pétroliers pertinents pour raconter l'histoire géologique des bassins et la formation des gisements. Pour cela trois bassins de l'Ouest et du Centre de la Chine feront l'objet d'études. Ils sont parmi les gisements les plus profonds au monde et vont permettre de comprendre comment le pétrole peut être stable chimiquement dans des environnements aussi extrêmes. Cette recherche doit permettre de faire émerger de nouveaux guides de prospection de gisements profonds. Elle favorisera l'exploitation de ressources en gaz ou huiles légères moins émettrices de CO2 que le charbon et les huiles lourdes.
Pour cela GeoRessources (UL-CNRS, France) et RIPED (PetroChina Research Institute of Petroleum Exploration & Development, Chine) développeront de nouvelles approches analytiques et expérimentales pour extraire ces microquantités de fluides et les analyser.
Le post-doctorant sera en charge d'acquérir des données d'inclusions fluides, de les coupler à des modèles de bassin. Il sera impliqué dans le développement de nouvelles approches pour la caractérisation chimique (gaz, hydrocarbures, éléments traces) de leur contenu (FT-IR, GC-MS, LA-ICPMS). Une attention particulière sera portée sur la datation des minéraux diagénétiques par LA-ICPMS qui nécessitera un important travail de calibrage. Ce travail collaboratif implique un travail d'équipe et l'encadrement d'ingénieurs.

Activités

Le travail du chercheur post-doctoral s'organisera selon quatre axes :
- Acquisition de données (pétrographie, inclusions fluides) et modélisations (PVT, bassin)
- Développement analytique pour l'analyse organique, l'analyse des traces et la datation (FT-IR et/ou GC-MS, LA-ICPMS)
- Formation et encadrement niveau ingénieur
- Rédaction d'articles scientifiques

Compétences

On recherche un.e docteur.e disposant de solides bases en diagenèse, pétrographie, inclusions fluides, modélisation de bassin. Une appétence pour le développement analytique est recherchée dans les domaines de l'analyse moléculaire et isotopique. Le.la candidat.e doit maitriser l'anglais à l'oral comme à l'écrit. Le.la candidat.e doit faire preuve d'autonomie et apprécier le travail en équipe.

Contexte de travail

Ce travail est basé à l'UMR GeoRessources, dans les locaux de la Faculté des Sciences et Technologies à Vandœuvre-lès-Nancy, sous la responsabilité de J. Pironon, Directeur de Recherche au CNRS. Le.la candidat.e sera susceptible de se rendre en Chine (Pékin), chez le partenaire. En effet ce projet est le fruit d'un contrat de coopération entre le CNRS et PetroChina (RIPED). Le.a candidat.e sera employé par le CNRS.
Ce projet repose sur l'étude de réservoirs profonds et super profonds comme le bassin de Tarim, le bassin du Junggar Sud et le bassin du Sichuan. Leur évolution complexe tant diagénétique que structurale et géodynamique requiert une expertise pointue, dont doit faire preuve le.la candidat.e.

Contraintes et risques

Le candidat sera formé aux risques liés à la manipulation de lasers.

On en parle sur Twitter !