En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7356-NADSEG-001 - Ingénieur de Recherche : Microclimat, étude expérimentale et modélisation (H/F)

Ingénieur de Recherche : Microclimat, étude expérimentale et modélisation (H/F)


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7356-NADSEG-001
Lieu de travail : LA ROCHELLE
Date de publication : jeudi 10 janvier 2019
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 mars 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : de 2399 € à 2586 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Au CNRS, au laboratoire LaSIE UMR CNRS 7356 à la Rochelle, l'ingénieur de recherche sera chargé de l'étude du microclimat urbain dans le cadre du projet régional EQLORE. Ces missions consisteront donc tout d'abord à la mise en place et au suivi d'un réseau de stations météos placées à différent endroits du quartier, couplées à des mesures de champ de températures par thermographie infrarouge (drone).
Les missions intégreront également l'analyse des données collectées, pour caractériser les sites analysés en fonction des morphologies et typologies urbaines (qui pourront nécessiter la collecte de données complémentaires).
Enfin, l'ingénieur de recherche aura pour mission de participer activement à l'animation du projet, en interaction avec les partenaires institutionnels et les entreprises locales impliquées.
Les objectifs de communication autour des résultats incluent des communications scientifiques (conférence et publication dans une revue à comité de lecture).

Activités

Ce travail devra permettre de définir des jeux de données de référence pour caractériser l'existant vis-à-vis des acteurs de la rénovation (urbanistes, décideurs, bureaux d'études), des habitants, mais aussi pour les outils de modélisation du bâtiment au quartier.
La mise au point d'indicateurs pertinents permettra également de qualifier des scénarios de réhabilitation.
Les activités prévues pour ces missions :
- identification des sites d'implantation des stations météo
- installation des stations météos (pré-configurées) in situ et vérification du système de collecte de données (livré)
- suivi et traitement des données
- définition d'indicateurs et modélisation pour la caractérisation des ilots de chaleur
- animation et suivi du projet EQLORE (partenariats)
- rédaction d'articles et participation à un/des congrès
- intégration de l'analyse dans une démarche pluridisciplinaire.

Compétences

De formation scientifique,l'ingénieur de recherche devra avoir de solides compétences en physique urbaines et/ou en physique du bâtiment et en sciences de l'ingénieur.
Une bonne expérience en expérimentation et traitement des données (capteurs, chaîne d'acquisition, …) serait un plus.
Des connaissances en modélisation du bâtiment ou du microclimat seraient appréciées.
En outre,l'ingénieur de recherche devra être capable de travailler dans un environnement collaboratif de projet.

Contexte de travail

Les problématiques liées à l'adaptation des villes au changement climatique en général et au phénomène d'ilot de chaleur urbain en particulier sont aujourd'hui encore trop peu prises en compte dans les stratégies d'aménagement du territoire. À l'échelle d'un quartier, contrairement à la conception isolée d'un bâtiment, les outils de modélisation et d'évaluation manquent. De plus, les retours d'expérience in-situ permettant de valider ces modèles physiques ne sont généralement que partiels, soit sur le microclimat urbain uniquement, soit sur le comportement dynamique des bâtiments pris séparément.L'objectif ici est de réaliser une évaluation complète, à l'échelle de la ville et aussi d'un quartier en particulier, en intégrant les espaces ouverts végétalisés ou localement confinés, jusqu'aux ambiances intérieures et au ressenti des occupants.
L'ingénieur de recherche travaillera sous la responsabilité de deux enseignants chercheurs. Il sera intégré à l'équipe de recherche Bâtiments et Ville Durable (BVD)au sein du Laboratoire LASIE.

Informations complémentaires

Date limite de réception des candidatures : 18 Janvier 2019

https://lasie.univ-larochelle.fr/2018-2021-EQLORE-NLLE-AQUITAINE

On en parle sur Twitter !