En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7329-GILMET-001 - H/F Ingénieur de recherche en calcul scientifique

H/F Ingénieur de recherche en calcul scientifique


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7329-GILMET-001
Lieu de travail : VALBONNE
Date de publication : vendredi 17 mai 2019
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 juillet 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2423 et 2612 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

L'ingénieur(e) participera à l'analyse des données recueillies par la mission spatiale MICROSCOPE.
En collaboration avec le responsable scientifique de la mission au sein du laboratoire Géoazur, l'ingénieur(e) fera évoluer les algorithmes et logiciels existants et les appliquera pour analyser les données et fournir des indicateurs quantitatifs sur les résultats.

Activités

Tâches principales :
- Compléter les logiciels d'analyse pour introduire de nouvelles fonctionnalités.
- Élaborer des tests pour améliorer les stratégies d'analyse des données.
- Généraliser à 3 dimensions les analyses nominales faites actuellement en 1 dimension.
- Participer à la réflexion sur la possibilité d'introduire de nouvelles corrections des mesures.
Activités associées :
- Participer à des réunions de travail avec les différents acteurs du projet
- Rédiger des documents techniques.
- Participer à la rédaction d'articles scientifiques.

Compétences

- Traitement du signal : filtres numériques, transformées de Fourier, analyse fréquentiel, méthodes d'inversion (moindres carrés…).
- Environnement informatique : Linux, shell script, SVN.
- Langages : fortran 90 ou postérieur, python.
- Rédaction de documents en français et en anglais.
- Maitrise de l'anglais scientifique.
- Bureautique : Word, Powerpoint, Excel ou équivalents ; la connaissance de LaTeX serait un plus.
- Travailler en interaction avec d'autres membres du projet de l'équipe locale mais aussi des autres groupes impliqués.
- Savoir communiquer clairement sur les domaines techniques concernés en s'adaptant aux interlocuteurs et discuter de façon constructive sur l'évolution du projet.

Contexte de travail

L'agent recruté exercera ses fonctions au sein du laboratoire Géoazur, unité mixte de recherche (UR082 et UMR7329) qui développe des thématiques de géosciences, d'astronomie et de physique par approches combinées d'analyse Terre-Océan-Espace.

L'Unité comprend environ 170 personnes, composée de personnels chercheurs, enseignants chercheurs, ingénieurs et technicien, doctorants et CDD.
Géoazur relève de 4 tutelles, le CNRS, l'Université Nice Sophia Antipolis, l'Observatoire Côte d'Azur et l'IRD. De par ses tutelles, l'Unité s'inscrit dans le cadre de la politique de Site azuréene au travers de la COMUE Université Côte d'Azur, soutenue par le programme d'Investissement d'Avenir UCA JEDI.
Le laboratoire est structuré autour de 6 équipes de recherche, d'un pôle Observatoire et d'un pôle Recherche et développement.

Dans ce contexte, l'agent recruté travaillera sur le projet MICROSCOPE, dans l'équipe AstroGéo-GPM. MICROSCOPE (acronyme pour MICRO Satellite à trainée COmpensée pour le Principe d'Equivalence) est une expérience scientifique conduite dans l'espace ayant pour but le test de la validité du Principe d'Équivalence avec un objectif de précision de 10-15 sur le paramètre d'Eötvös qui caractérise l'identité des messes graves et inertielles pour 2 corps différents.
Le principe de l'expérience consiste à comparer la chute libre de plusieurs masses test embarquées dans le satellite. En pratique on mesure la différence d'accélération de chute libre grâce des accéléromètres différentiels.
Le satellite MICROSCOPE, développé sous maitrise d'œuvre du CNES a été placé en orbite basse le 25 avril 2016 et a cessé ses activités le 16 octobre 2018. Durant sa mission le satellite a délivré de nombreuses données d'excellente qualités. Les analyses des toutes premières données ont été publiés en décembre 2017.
L'agent recruté travaillera au sein du laboratoire Géoazur dans des locaux situés sur le campus CNRS de Sophia)-Antipolis. Il ou elle accompagnera le responsable scientifique de MICROSCOPE à Géoazur pour compléter l'analyse de l'ensemble des données.

Contraintes et risques

Des déplacements de un à quelques jours en France et plus rarement à l'étranger sont à envisager.

On en parle sur Twitter !